Keolis prend le contrôle de la société de transport néerlandaise Syntus

Keolis, la filiale de la SNCF, avait déjà acquis en 2007 la moitié des parts de son homologue néerlandaise Syntus.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Keolis prend le contrôle de la société de transport néerlandaise Syntus

Renforcer sa postion aux Pays-Bas, une offensive stratégique pour l'opérateur de transport public français Keolis, filiale à 70 % la SNCF. Ce 6 août, le groupe vient d'annoncer dans un communiqué la reprise en intégralité de la société néerlandaise Syntus, dont elle détenait déjà 50 % par le par le biais de sa coentreprise avec l'opérateur de transport local NS.

D'après le communiqué, Syntus a connu dernièrement des difficultés financières qui ont conduit ses actionnaires à élaborer un plan de progrès et à réinvestir dans cette filiale. Dans ce contexte, Keolis et NS se sont mis d’accord pour que le Français prenne la totalité du capital de Syntus.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Nous nous assurerons que le plan de progrès sera déployé de manière efficace pour favoriser un retour rapide à la rentabilité de Syntus", commente Bernard Tabary, directeur général de Keolis délégué à l'international. "Nous sommes convaincus du potentiel du marché local et en devenant unique actionnaire nous nous donnons les moyens de nos ambitions".

Syntus BV assure des services de transport public de train et de bus depuis 1999 dans la partie est des Pays-Bas. Elle compte une flotte de plus de 450 véhicules et 1150 salariés.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS