Quotidien des Usines

Kem One investit à Martigues

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Un temps menacé de disparition, le groupe chimique Kem One (1 350 salariés dont 1 250 en France) a redressé la tête, assaini ses comptes et tente de se hisser « parmi les meilleurs », selon son président et actionnaire depuis 2014, Alain de Krassny. ­Deuxième producteur européen de PVC, Kem One a inauguré le 29 juin une nouvelle unité d’électrolyse de son usine chlorochimique de la ­plate-forme pétrochimique de Lavera, près de Martigues (Bouches-du-Rhône). Destiné à remplacer des ­installations obsolètes, à fiabiliser le site et à en réduire l’impact environnemental, l’équipement repose sur une technologie d’électrolyse membrane, moins consommatrice d’énergie et moins polluante. Il représente un investissement de 150 millions[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte