Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Kem One double ses investissements

, , , ,

Publié le

Le fabricant de produits vinyliques Kem One basé à Lyon (Rhône) va investir 300 millions d’euros en quatre ans. Principalement à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) dans la création d’un terminal de stockage d’éthylène et la reconversion d’une électrolyse.

Kem One double ses investissements
Site Kem One de Lavéra.
© Kem One

Redevenu largement bénéficiaire, Kem One poursuit sa politique active d’investissement. Le fabricant de produits vinyliques dont le siège social est basé à Lyon (Rhône) va investir 300 millions d’euros au cours des quatre prochaines années. Presque autant que pour les quatre années précédentes où 314 millions d'euros ont été engagés, dont la moitié dans la conversion de l’électrolyse de Lavera dans les Bouches-du-Rhône.

Parmi les investissements programmés : la création d’un terminal de stockage d’éthylène d’une capacité de 15 000 tonnes à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), qui permettra de lisser la production et d’être moins dépendant des fournisseurs d’éthylène, et la conversion de l’électrolyse de Fos, équipée jusqu’à présent d’une membrane monopolaire. Les autres investissements concernent la modernisation des installations, notamment le changement des réacteurs de l’usine de Saint-Fons, près de Lyon. Le nouveau stockage de Fos devrait être opérationnel en 2020. L’objectif du président de Kem One, Alain de Krassny, est de propulser le groupe lyonnais parmi "les meilleurs de la classe (européenne)" de son secteur.

Sur son dernier exercice, Kem One a enregistré un résultat net de 50 millions d'euros pour un chiffre d’affaires de 900 millions d'euros. L’amélioration de ses résultats lui a permis de rembourser par anticipation les créances de ses fournisseurs. Le groupe compte aussi rembourser cette année l’avance d’un peu plus de 80 millions d'euros consentie par l’Etat fin 2013. Pour 2018, Kem One vise un résultat net de 100 millions d'euros et un Ebitda de 170 millions d'euros.

Le groupe lyonnais poursuit aussi l’internalisation d’activités de maintenance. Depuis la reprise de Kem One en décembre 2013, ses effectifs ont légèrement progressé, de vingt personnes, à 1 351 salariés actuellement, dont 510 dans la région lyonnaise. Le nombre d’apprentis a été multiplié par cinq à près de cinquante.

A la faveur de ses résultats, Alain de Krassny et OpenGate Capital, qui s’étaient associés pour la reprise de toutes les activités de Kem One, ont délié leurs participations croisées. L’industriel se retrouve ainsi seul maitre à bord de Kem One, le fonds d’investissement contrôlant totalement les activités aval.

Vincent Charbonnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle