Kellogg prévoit une baisse de la demande de snacks en 2021

BANGALORE (Reuters) - Kellogg, a publié jeudi des résultats au quatrième trimestre, inférieurs aux attentes, et a dit prévoir pour 2021 une baisse organique de ses revenus alors que la demande pour ses produits a baissé par rapport à l'année dernière.
Partager
Kellogg prévoit une baisse de la demande de snacks en 2021
Kellogg, a publié jeudi des résultats au quatrième trimestre, inférieurs aux attentes, et a dit prévoir pour 2021 une baisse organique de ses revenus alors que la demande pour ses produits a baissé par rapport à l'année dernière. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

De nombreux consommateurs, qui ont eu recours à la consommation à domicile au plus fort de la pandémie, ont réduit leurs achats d'aliments surgelés et de snacks prêts à consommer et ont recommencé à se faire livrer à domicile.

Si la demande pour des repas emballés est restée élevée jusqu'au trimestre en cours, elle est inférieure aux niveaux observés pendant la frénésie d'achats au début de l'épidémie de coronavirus.

Le fabricant de produits céréaliers a dit s'attendre à une baisse d'environ 1% de ses ventes nettes en données organiques en 2021, contre une croissance de 6% en 2020.

Le groupe, pénalisé par la hausse des dépenses de publicité et de promotion et les coûts liés à la pandémie de coronavirus, a dégagé un résultat ne ajusté de 85 cents par action, contre 89 cents attendu par les analystes.

Selon Kellogg, les frais de vente, généraux et administratifs ont augmenté de près de 10% à 800 millions de dollars (659 millions d'euros) au cours du quatrième trimestre.

Les ventes nettes du groupe, qui produit également des Pringles, Cheez-Its et Pop-Tarts, ont atteint 3,46 milliards de dollars (2,85 milliards d'euros) au cours de la période de trois mois se terminant le 2 janvier, contre 3,22 milliards de dollars l'année précédente.

Les analystes tablaient sur un chiffre d'affaires de 3,50 milliards de dollars, selon les données IBES de Refinitiv.

(Mehr Bedi, version française Anait Miridzhanian, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS