Kaspersky développe un OS sécurisé pour l'industrie

L'éditeur russe de solutions de sécurité réalise un système d'exploitation qui viendra sécuriser les systèmes de contrôle industriel (ICS) en agissant en tant que sous-couche. Selon son dirigeant, Eugène Kaspersky, cet OS agira comme un bouclier protégeant les infrastructures sensibles, alors que la cyberguerre s'intensifie.

Partager
Kaspersky développe un OS sécurisé pour l'industrie

"Oui, nous développons un système d'exploitation sécurisé pour protéger les systèmes d'informations clés que sont les systèmes de contrôle industriel (ICS)". C'est ce qu'a récemment indiqué sur son blog Eugène Kaspersky, fondateur et dirigeant de l'éditeur russe de solutions de sécurité Kaspersky Lab. Il souhaitait ainsi répondre à des rumeurs persistantes sur le développement d'un tel OS par son entreprise.

Kaspersky Lab est connu pour ses solutions antivirus, pare-feux et autres antispywares à destination des particuliers et des entreprises. Mais depuis quelques mois, son PDG multiplie les déclarations autour de la protection des infrastructures sensibles. Derrière ce terme, se "cachent" les systèmes d'information d'industriels ou d'Etats, qui sont de plus en plus la cible de cyberattaques. "L’intensification de la cyberguerre nous pousse à agir", indique-t-il aujourd'hui, en faisant références à des menaces telles que Stuxnet ou Duqu, qui ont été découverts en 2010 et 2011, mais aussi aux plus récents Gauss et Flame ainsi que l’outil ciblé miniFlame dévoilés en 2012.

"Nous ne pouvons pas laisser la cyberguerre, qui menace non seulement les gouvernements et les entreprises, mais également tout citoyen ordinaire, bloquer les progrès humains. Notre première priorité est de faire en sorte que les cybermenaces ne puissent pas toucher les infrastructures critiques. Cet objectif doit être compris et accepté par toutes les parties prenantes et ce, à un niveau international."

Et le meilleur moyen de lutter contre ces cybermenaces serait donc un nouvel OS, dont la sécurité serait la préoccupation principale et interviendrait à tous les niveaux. Selon Eugène Kaspersky, les OS actuels, qu'il s'agisse de Windows, Linux ou même de systèmes plus spécifiques tels que ceux de type Scada (Supervisory Control and Data Acquisition) n'ont pas été pensés avec suffisamment d'exigences de sécurité.

Le futur OS de Karspersky est au contraire totalement orienté vers la sécurité. Il se veut ainsi minimaliste et intègrera des fonctions très limitées, afin de réduire au maximum le potentiel d'action d'un code malveillant. Il ne possédera par exemple plus aucune trace d'un OS grand public. "Il ne permettra pas de jouer à Half Life, de monter des vidéos de vacances ou de discuter sur des réseaux sociaux", explique Eugène Kaspersky.

Comme ses fonctions seront très limitées, il interviendra en sous-couche des systèmes de contrôle industriel (ICS) actuels. Ces systèmes, difficiles à mettre à jour, n'auraient ainsi pas à évoluer. "Il ne faut surtout pas les toucher", explique le dirigeant. L'OS de Kaspersky interviendra ainsi en tant que bouclier.

Repartir de zéro

Kaspersky aurait pu développer son OS à partir de briques logicielles existantes, dont notamment le noyau Linux. Mais l'éditeur russe préfère "repartir de zéro". Il développe donc un OS qui bénéficiera d'un code totalement nouveau et dont le nombre de lignes sera réduit au strict nécessaire, poursuit le dirigeant.

Un travail qui paraît quelque peu surdimensionné pour cet éditeur. Comment Kaspersky pourrait faire mieux qu'un Microsoft ou qu'une communauté de développeurs comme celle du noyau Linux ? Eugène Kaspersky reste assez vague sur ce point, évoquant simplement des collaborations avec des industriels, sans les citer pour des raisons de confidentialité et de sécurité.

Autre inconnue, Eugène Kaspersky ne donne aucun calendrier de développement pour cet OS sécurisé. Contacté par L'Usine Nouvelle, Kaspersky Lab France n'a pas été en mesure de nous fournir de plus amples informations sur ce projet.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - KOUNGOU

Mise en place de vidéo protection.

DATE DE REPONSE 06/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS