Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Kaspersky développe un OS sécurisé pour l'industrie

, ,

Publié le

L'éditeur russe de solutions de sécurité réalise un système d'exploitation qui viendra sécuriser les systèmes de contrôle industriel (ICS) en agissant en tant que sous-couche. Selon son dirigeant, Eugène Kaspersky, cet OS agira comme un bouclier protégeant les infrastructures sensibles, alors que la cyberguerre s'intensifie.

Kaspersky développe un OS sécurisé pour l'industrie © Dalo_Pix2 - Flickr - C.C.

"Oui, nous développons un système d'exploitation sécurisé pour protéger les systèmes d'informations clés que sont les systèmes de contrôle industriel (ICS)". C'est ce qu'a récemment indiqué sur son blog Eugène Kaspersky, fondateur et dirigeant de l'éditeur russe de solutions de sécurité Kaspersky Lab. Il souhaitait ainsi répondre à des rumeurs persistantes sur le développement d'un tel OS par son entreprise.

Kaspersky Lab est connu pour ses solutions antivirus, pare-feux et autres antispywares à destination des particuliers et des entreprises. Mais depuis quelques mois, son PDG multiplie les déclarations autour de la protection des infrastructures sensibles. Derrière ce terme, se "cachent" les systèmes d'information d'industriels ou d'Etats, qui sont de plus en plus la cible de cyberattaques. "L’intensification de la cyberguerre nous pousse à agir", indique-t-il aujourd'hui, en faisant références à des menaces telles que Stuxnet ou Duqu, qui ont été découverts en 2010 et 2011, mais aussi aux plus récents Gauss et Flame ainsi que l’outil ciblé miniFlame dévoilés en 2012.

"Nous ne pouvons pas laisser la cyberguerre, qui menace non seulement les gouvernements et les entreprises, mais également tout citoyen ordinaire, bloquer les progrès humains. Notre première priorité est de faire en sorte que les cybermenaces ne puissent pas toucher les infrastructures critiques. Cet objectif doit être compris et accepté par toutes les parties prenantes et ce, à un  niveau international."

Et le meilleur moyen de lutter contre ces cybermenaces  serait donc un nouvel OS, dont la sécurité serait la préoccupation principale et interviendrait à tous les niveaux. Selon Eugène Kaspersky, les OS actuels, qu'il s'agisse de Windows, Linux ou même de systèmes plus spécifiques tels que ceux de type Scada (Supervisory Control and Data Acquisition) n'ont pas été pensés avec suffisamment d'exigences de sécurité.

Le futur OS de Karspersky est au contraire totalement orienté vers la sécurité. Il se veut ainsi minimaliste et intègrera des fonctions très limitées, afin de réduire au maximum le potentiel d'action d'un code malveillant. Il ne possédera par exemple plus aucune trace d'un OS grand public. "Il ne permettra pas de jouer à Half Life, de monter des vidéos de vacances ou de discuter sur des réseaux sociaux", explique Eugène Kaspersky. 

Comme ses fonctions seront très limitées, il interviendra en sous-couche des systèmes de contrôle industriel (ICS) actuels. Ces systèmes, difficiles à mettre à jour, n'auraient ainsi pas à évoluer. "Il ne faut surtout pas les toucher", explique le dirigeant. L'OS de Kaspersky interviendra ainsi en tant que bouclier.

Repartir de zéro

Kaspersky aurait pu développer son OS à partir de briques logicielles existantes, dont notamment le noyau Linux. Mais l'éditeur russe préfère "repartir de zéro". Il développe donc un OS qui bénéficiera d'un code totalement nouveau et dont le nombre de lignes sera réduit au strict nécessaire, poursuit le dirigeant.

Un travail qui paraît quelque peu surdimensionné pour cet éditeur. Comment Kaspersky pourrait faire mieux qu'un Microsoft ou qu'une communauté de développeurs comme celle du noyau Linux ? Eugène Kaspersky reste assez vague sur ce point, évoquant simplement des collaborations avec des industriels, sans les citer pour des raisons de confidentialité et de sécurité.

Autre inconnue, Eugène Kaspersky ne donne aucun calendrier de développement pour cet OS sécurisé. Contacté par L'Usine Nouvelle, Kaspersky Lab France n'a pas été en mesure de nous fournir de plus amples informations sur ce projet.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle