Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Karl Lagerfeld, la légende du luxe qui aimait embellir l'industrie

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Images Karl Lagerfeld, directeur artistique de la maison Chanel, est mort le 19 février à l'âge de 85 ans. Figure incontournable de la haute couture et du luxe, le créateur a aussi multiplié les partenariats avec d'autres secteurs de l'industrie. L'Usine Nouvelle a fouillé ses archives pour retrouver les contributions du "Kaiser" à l'automobile et aux nouvelles technologies.

Karl Lagerfeld, la légende du luxe qui aimait embellir l'industrie
Karl Lagerfeld, directeur artistique de la maison Chanel, est mort le 19 février à l'âge probable de 85 ans. Il a souvent déclaré lui-même ne pas connaître sa date de naissance exacte.
© Siebbi - Karl Lagerfeld / CC BY 3.0

Mardi 19 février, le grand couturier Karl Lagerfeld est mort à l’âge de 85 ans à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Né à Hambourg (Allemagne), probablement entre entre 1933 et 1938, celui devenu une figure de proue de la mode a longtemps cultivé le secret sur sa date de naissance.

Cheveux blancs et longs, lunettes de soleil, costume noir, cravate épinglée et mains gantées : le style adopté par “le Kaiser” en a fait un personnage iconique, immédiatement repérable et incontournable du luxe. Seul détail qui ait changé ? Une barbe blanche récemment adpotée. Directeur artistique de Chanel depuis 1983, il occupe le même poste chez Fendi (groupe LVMH) depuis 1965 et dirige sa propre ligne de vêtements baptisée Karl depuis 1984.

À L’Usine Nouvelle, nous le connaissons surtout pour ses multiples collaborations avec l’industrie automobile et sa passion des nouvelles technologies. Découvrez ci-dessous une rétrospective non exhaustive des escapades de Karl Lagerfeld dans les différents secteurs de l’industrie.

Défilés grandioses sous les symboles de l’industrie

Créateur star de la maison Chanel pendant plusieurs décennies, Karl Lagerfeld était connu pour des défilés grandioses aux allures de spectacles. En octobre 2012, des éoliennes bordent le catwall de son défilé au Grand Palais de Paris, lui-même rappelant une juxtaposition de panneaux solaires par un jeu de quadrillages au sol.

En mai 2018, aussi sous les verrières du Grand Palais, il présente une collection haute couture sur le thème de la mer. Les mannequins défilaient ainsi au pied d’un gigantesque paquebot amarré à un quai. Pour la collection printemps-été 2017, c’est en data center géant que le Kaiser avait transformé le Grand Palais.

Mais la démesure du créateur atteint sans doute son paroxysme en mars 2017. Tandis que ses égéries marchent dans des vêtements inspirés des combinaisons de cosmonautes, le défilé se termine en apothéose avec le faux décollage d’une immense fusée.

Grand amateur de l'appellation Light du domaine Coca-Cola

Le couturier jurait plus par le Coca Cola Light que les grands vins. En 2011, il redessine même les bouteilles de la fameuse boisson.

L’amour des voitures… mais pas françaises

Si nous excluons la mode, le secteur industriel auquel Karl Lagerfeld a le plus contribué est sans conteste l’automobile. Il avait tout d’abord un amour des belles mécaniques. Il possède sa première Bentley à 21 ans et il oeuvre comme photographe pour plusieurs marques haut de gamme : Rolls-Royce en 2012 et le calendrier Pirelli en 2011.

(Une photographie de Karl Lagerfeld pour Rolls-Royce. Crédit : Karl.com)

Plus remarqué, le calendrier Opel Corsa de 2015, photographié par Lagerfeld et dont la star n’est nulle autre que sa célèbre chatte birmane, Choupette.

(Choupette, égérie du calendrier Opel Corsa de 2015. Crédit : Opel Corsa / Lagerfeld)

Karl Lagerfeld est aussi un amateur de BMW. Le département Individual permettait déjà de personnaliser sa voiture. En 1992, il s’offre une série 7 E32 puis une 750iL E38 très luxueuse en 1997 (voir vidéo).

Karl Lagerfeld avait également le goût de la bonne réplique. En 2012, il ne se montre pas tendre avec le président français, François Hollande. Dans un entretien, il qualifie l’homme politique “d’imbécile” et sa politique fiscale de "désastre". L’artiste, Parisien d’adoption mais d’origine allemande, tacle aussi l’industrie automobile française : "En dehors de la mode, des bijoux, des parfums et du vin, la France n’est pas compétitive. Les autres produits ne se vendent pas. Qui achète des voitures françaises ? Moi pas !"

Apple Maniac

Possesseur d’une gigantesque bibliothèque, symbole d’un chic très XXe siècle, Karl Lagerfeld s'accordait très bien avec les nouvelles technologies. En décembre 2011, le créateur ouvrait le Web 11, rendez-vous des acteurs incontournables du web en France. Notre journaliste assiste alors à cette scène improbable : Karl Lagerfeld, dessinant son autoportrait sur un iPad. À cette époque, il est connu pour transporter une partie de sa grande collection d’équipements Apple dans une malle fabriquée sur-mesure par Louis Vuitton. Il aurait ainsi possédé quelque vingt iPhone et cent iPod. Le cloud n’était pas aussi prédominant qu’aujourd’hui...

(Une malle Louis Vuitton sur-mesure pour les iPod de Karl Lagerfeld. Crédit : Louis Vuitton)

 

Ces dernières annnées, la maison Chanel a déployé une politique de rachat d'ateliers pour préserver le savoir-faire artisanal de l'industrie française de la mode. Via sa filiale Paraffection, Chanel est propriétaire d'une dizaine de maisons d'art depuis 1985.

Le décès du créateur soulève naturellement des questions sur l’avenir de Chanel. En janvier 2019, l’absence de Karl Lagerfeld au défilé de la maison française a envoyé un mauvais signal sur la gestion de sa succession. L’entreprise a toutefois annoncé dès le 19 février, jour de la mort du directeur artistique, le nom de sa remplaçante : Virginie Viard, directrice du studio de création mode de Chanel.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle