Karine Alquier électrise l'export

Première nominée dans la catégorie "Femme de chiffres" des Trophée des Femmes de l’industrie de L'Usine Nouvelle, Karine Alquier est directrice des opérations direction export du groupe Legrand, spécialiste du matériel électrique.

Partager

La finance pour explorer d’autres horizons. Karine Alquier-Caro n’avait aucune envie de rester cantonnée aux tableaux Excel. Entrée comme contrôleuse de gestion chez Legrand en 2001, cette diplômée d’HEC a intégré, en 2009, la direction export du groupe. Elle a vite réussi à surmonter la méfiance de ses collègues, inquiets de son profil de pure financière.

"Je ne dis pas non à tout. Mais il faut trouver le bon équilibre entre la rentabilité financière et le développement de parts de marché", désamorce celle qui assure le suivi de la performance de chaque pays et met ses compétences financières au service de ses 43 filiales. Promue directrice des opérations de la direction export l’an dernier, elle assume son rôle de modératrice dans la définition de la stratégie à côté du directeur export et de ses adjoints.

Elle n’hésite pas pour autant à mettre les mains dans le cambouis. Depuis deux ans, elle pilote la montée en puissance de Legrand en Arabie saoudite. Depuis le siège – en tant que femme, elle n’a pas obtenu de visa –, elle a suivi l’acquisition d’un industriel saoudien et la hausse de 40 % des ventes annuelles.

Désormais, son regard se tourne vers l’Afrique, où elle a participé à l’ouverture des filiales au Nigeria, au Congo Brazzaville et au Cameroun. Une expérience que cette mère de deux enfants, qui préside un réseau de femmes au sein de son entreprise (elle@legrand), entend partager avec des PME. Elle vient d’être nommée conseillère du commerce extérieur.

Elle l’inspire
"Le prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi, pour son courage et sa ténacité."

 

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
SUR LE MÊME SUJET
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS