Karen Ferguson internationalise la DRH de Schneider Electric

A 42 ans, la nouvelle directrice générale des ressources humaines doit harmoniser les politiques de recrutement et de gestion des carrières du groupe.

Partager

Karen Ferguson internationalise la DRH de Schneider Electric
Jean-Pascal Tricoire, le président du directoire de Schneider Electric, veut parachever l'internationalisation
et la diversification du groupe d'équipements électriques. La nomination, le 1er juillet, de Karen Ferguson comme directrice générale des ressources humaines est, à ce titre, doublement symbolique: pour la première fois, une femme fait son entrée au comité exécutif, et elle est anglaise.

A 42 ans, Karen Ferguson aura d'abord pour mission d'harmoniser les politiques de ressources humaines, dans un groupe qui compte désormais 80%de ses 105000 salariés hors de France. «Nous avons beaucoup crû ces dernières années. Il faut globaliser tous les process et mettre plus de cohérence dans les techniques de développement», souligne- t-elle. Si elle connaît bien les activités en Europe, puisqu'elle était depuis 2006 responsable des ressources humaines pour cette région, elle devrait consacrer ses premiers déplacements aux zones de forte croissance que sont la Chine, l'Inde et les Etats-Unis, où le groupe vient de finaliser l'acquisition d'APC, société spécialisée dans les onduleurs.

« Mon principal objectif sera d'attirer les talents et de les diversifier pour qu'ils correspondent à ce qu'est l'entreprise aujourd'hui. Cela passe notamment par le développement de notre marque employeur dans le monde entier », reprend-elle. Après un début de carrière comme institutrice et un MBA à la Cass Business School-City University, à Londres, Karen Ferguson est entrée chez Schneider Electric Royaume-Uni en 1995, comme responsable des ressources humaines de la division Automation & Control.

Très vite, elle devient vice-présidente RH du pays, puis des pays nordiques (Danemark, Suède, Norvège...), avec comme mission d'animer les réseaux opérationnels et - déjà - d'intégrer des sociétés
acquises par le groupe.

Son entrée au comité exécutif marque une rupture. Pour elle, mais aussi pour Schneider Electric qui, à cette occasion, scinde sa fonction de direction des ressources humaines en deux. Le prédécesseur de Karen Ferguson, Jean-François Pilliard, est nommé directeur général des ressources stratégiques et organisation et conserve l'animation des relations sociales en France et en Europe. Une double tutelle qui
ne cesse d'inquiéter les organisations syndicales en France, mais qui prouve - s'il en était besoin - que le rôle de Karen Ferguson est d'aligner les politiques RH sur l'organisation industrielle et commerciale
du groupe.

Loin, très loin du siège social. .

Agnès Laurent

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS