Kåre Schultz quitte Lundbeck pour diriger Teva

JERUSALEM (Reuters) - Teva Pharmaceutical Industries a annoncé lundi la nomination de Kåre Schultz, actuel patron du laboratoire danois Lundbeck, au poste de président-directeur général avec pour mission de redresser le groupe israélien en difficulté sur le marché américain des médicaments génériques.
Partager
Kåre Schultz quitte Lundbeck pour diriger Teva
Teva Pharmaceutical Industries a annoncé lundi la nomination de Kåre Schultz, actuel patron du laboratoire danois Lundbeck, au poste de président-directeur général avec pour mission de redresser le groupe israélien en difficulté sur le marché américain des médicaments génériques. /Photo d'archives/REUTERS/Ronen Zvulun

L'annonce a fait bondir le titre Teva de 8% dans les premiers échanges à la Bourse de Tel Aviv alors que l'action Lundbeck s'effondrait de 12% à Copenhague.

Yitzhak Peterburg, directeur général de Teva par intérim, restera en poste jusqu'à l'arrivée de son successeur, a précisé le laboratoire israélien.

Agé de 56 ans, Kåre Schultz avait fait ses classes chez Novo Nordisk, le principal laboratoire pharmaceutique danois et leader mondial de l'insuline, mais il avait démissionné de son poste de numéro deux en 2015 après la décision de l'ex-patron du groupe de rester jusqu'en 2019.

Nommé directeur général de Lundbeck en mai 2015, il a permis au groupe de renouer avec les profits en réduisant les coûts, une performance saluée par un triplement du cours de Bourse en deux ans.

Teva, le numéro un mondial des médicaments génériques, est confronté à une accélération de l'érosion des prix aux Etats-Unis et à un endettement de 32 milliards de dollars (27 milliards d'euros), dû en grande partie au rachat de l'activité de génériques de l'américain Allergan.

Les analystes et investisseurs estiment que Teva a payé trop cher pour Actavis, ce qui a conduit à la démission de son directeur général Erez Vigodman en février.

Lundbeck a confirmé la démission de Kåre Schultz, en notant que son départ et celui également annoncé du directeur commercial Staffan Schüberg seraient sans incidence sur la stratégie de l'entreprise.

L'action Lundbeck, plus forte baisse de l'indice Stoxx 600 européen, chute de 11,05% à 366,30 couronnes vers 8h30 GMT, après un creux à 358,90.

A Tel Aviv, le titre Teva grimpe au contraire de 7,8%.

(Steven Scheer, Stine Jacobsen, avec Ben Hirschler et Abinaya Vijayaraghavan, Véronique Tison pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS