Kapsys relocalise la production en France de son smartphone pour déficients visuels

Après avoir fabriqué tous se produits en Chine, Kapsys a décidé de relocaliser en France la production de sa nouvelle version de son smartphone pour déficients visuels. Une expérience qui va être reproduite pour son futur smartphone pour séniors.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Kapsys relocalise la production en France de son smartphone pour déficients visuels
Fabrication de cartes électronique du Smartvision 2 de Kapsys cheze BMS Circuits à Bayonne automatisation d'assemblage de smartphone

Après avoir démarré par la vente de guides GPS pour malvoyants, Kapsys, qui compte 11 personnes et affiche un chiffre d'affaires de 500 000 euros en 2016, s’est lancé en 2013 dans les smartphones pour déficients visuels. Elle en est aujourd’hui à la deuxième version de mobile SmartVision. « Avant, tous nos produits étaient fabriqués en Chine, confie son PDG-fondateur Aram Hekimian. Mais à cause des problèmes de distance, de transport et surtout de qualité, nous avons décidé de revenir en France pour la seconde version de SmartVision. »

Un surcoût de 5% compensé par les économies sur les transports

Le choix s’est porté sur BMS Circuits à Bayonne, un sous-traitant électronique qui maitrise les aspects radiofréquences, un critère jugé essentiel par Kapsys compte tenu de la nature de son produit. Le développement et l’industrialisation de SmartVision 2 ont durés 18 mois. Ils ont été menés en commun de façon automatiser au maximum les tâches d’assemblage et réduire les coûts de production. Commercialisé en décembre 2016, le terminal a été écoulé à 2000 pièces en 2016 et Aram Hekimian table sur la livraison de 15 000 unités en 2017. « La fabrication en France nous revient 5% plus cher, confie-t-il. Pour si peu de différence, je ne retournerai pas en Chine. Le surcoût est largement compensé par les gains sur les transports et la gestion à distance. Compte tenu de notre positionnement sur un marché niche et des faibles volumes en jeu, payer 5% de plus n’est pas gênant. Nous nous y retrouvons car nous ne faisons pas des millions de pièces.»

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Mais il y a une autre raison qui justifie la relocalisation de la production en France : la protection du logiciel du SmartVision 2. « Pour éviter les risques de copie ou de corruption du logiciel, nous n’aurions pas confié son installation à nos prestataires en Chine, explique le patron de Kapsys. Nous nous serions contentés de faire fabriquer le matériel, et aurions été obligés d’installer ensuite nous-mêmes le logiciel. Maintenant, cette opération est assurée par BMS Circuits, car nous lui faisons confiance. Cela nous libère de la contrainte d’avoir en interne une ligne d’installation de logiciel. »

Partenaire prêt à relever le défi

Basé à Mougins, Kapsys avance des gains de qualité, réactivité, flexibilité et de communication avec le sous-traitant. « Nous avons trouvé en BMS Circuits un partenaire prêt à relever avec nous le défi de fabriquer en France », estime Aram Hekimian. Une expérience qu’il compte renouveler pour son futur produit, un smartphone pour séniors prévu pour l’été 2017.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS