Kapsys relocalise la production en France de son smartphone pour déficients visuels

Après avoir fabriqué tous se produits en Chine, Kapsys a décidé de relocaliser en France la production de sa nouvelle version de son smartphone pour déficients visuels. Une expérience qui va être reproduite pour son futur smartphone pour séniors.

Partager
Kapsys relocalise la production en France de son smartphone pour déficients visuels
Fabrication de cartes électronique du Smartvision 2 de Kapsys cheze BMS Circuits à Bayonne automatisation d'assemblage de smartphone

Après avoir démarré par la vente de guides GPS pour malvoyants, Kapsys, qui compte 11 personnes et affiche un chiffre d'affaires de 500 000 euros en 2016, s’est lancé en 2013 dans les smartphones pour déficients visuels. Elle en est aujourd’hui à la deuxième version de mobile SmartVision. « Avant, tous nos produits étaient fabriqués en Chine, confie son PDG-fondateur Aram Hekimian. Mais à cause des problèmes de distance, de transport et surtout de qualité, nous avons décidé de revenir en France pour la seconde version de SmartVision. »

Un surcoût de 5% compensé par les économies sur les transports

Le choix s’est porté sur BMS Circuits à Bayonne, un sous-traitant électronique qui maitrise les aspects radiofréquences, un critère jugé essentiel par Kapsys compte tenu de la nature de son produit. Le développement et l’industrialisation de SmartVision 2 ont durés 18 mois. Ils ont été menés en commun de façon automatiser au maximum les tâches d’assemblage et réduire les coûts de production. Commercialisé en décembre 2016, le terminal a été écoulé à 2000 pièces en 2016 et Aram Hekimian table sur la livraison de 15 000 unités en 2017. « La fabrication en France nous revient 5% plus cher, confie-t-il. Pour si peu de différence, je ne retournerai pas en Chine. Le surcoût est largement compensé par les gains sur les transports et la gestion à distance. Compte tenu de notre positionnement sur un marché niche et des faibles volumes en jeu, payer 5% de plus n’est pas gênant. Nous nous y retrouvons car nous ne faisons pas des millions de pièces.»

Mais il y a une autre raison qui justifie la relocalisation de la production en France : la protection du logiciel du SmartVision 2. « Pour éviter les risques de copie ou de corruption du logiciel, nous n’aurions pas confié son installation à nos prestataires en Chine, explique le patron de Kapsys. Nous nous serions contentés de faire fabriquer le matériel, et aurions été obligés d’installer ensuite nous-mêmes le logiciel. Maintenant, cette opération est assurée par BMS Circuits, car nous lui faisons confiance. Cela nous libère de la contrainte d’avoir en interne une ligne d’installation de logiciel. »

Partenaire prêt à relever le défi

Basé à Mougins, Kapsys avance des gains de qualité, réactivité, flexibilité et de communication avec le sous-traitant. « Nous avons trouvé en BMS Circuits un partenaire prêt à relever avec nous le défi de fabriquer en France », estime Aram Hekimian. Une expérience qu’il compte renouveler pour son futur produit, un smartphone pour séniors prévu pour l’été 2017.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - EDF SA

Recherche d'un SI de gestion des plans, des surfaces et des occupants pour le parc immobilier du Groupe EDF, géré par la Direction de l'immobilier.

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS