L'Usine Auto

Kankoon : partager les savoirs techniques

, ,

Publié le

Les premières années de Kankoon ont été difficiles. Il a fallu aux deux créateurs, Xavier Vaucois et Thierry Raibaut, tous deux ingénieurs Isep (Lyon), beaucoup d'acharnement et un grand coup de pouce pour imposer leur innovation. Pourtant, le projet était bien parti. En 2001, il est lauréat du concours Anvar-ministère de la Recherche pour les entreprises innovantes. Et les deux ingénieurs obtiennent un prix de 100 000 euros. Mais créer une entreprise en 2001, après l'explosion de la bulle internet, n'est pas chose aisée. «Aucune banque ne voulait nous ouvrir un compte malgré le chèque de l'Anvar », se souvient Xavier Vaucois. Pourtant, le projet d'entreprise n'avait rien de farfelu. C'est en travaillant à l'Office européen des brevets à La Haye que Xavier Vaucois imagine une nouvelle façon d'organiser l'information pour la retrouver plus facilement. Chez Alcatel, Thierry Raibaut avait rencontré le même problème. Les deux amis décident d'affiner ensemble le concept d'un moteur de recherche capable de retrouver rapidement les informations pertinentes liées à un sujet, en laissant le soin aux utilisateurs de la qualifier eux-mêmes à l'aide de termes cohérents avec leur activité. En 2000, ils déposent un premier brevet, relatif à l'intégration d'applications, et en septembre 2001, ils démissionnent pour créer leur entreprise. Ensuite, c'est la traversée du désert et le travail sans salaire pendant près de trois ans, malgré un nouveau prix en 2002, remis par l'association 92 Entreprendre. Si la société de services informatiques Unilog accepte d'effectuer un pilote dans le suivi technique de ses clients, elle abandonne le projet. «Notre technologie peut mettre en avant l'incompétence de certains», reconnaît Xavier Vaucois.

Le coup de pouce du CNRS
Le premier contrat n'est signé qu'en 2004, avec Equant, la filiale Réseaux professionnels de France Télécom. Mais le coup de pouce vient du CNRS. «Alors que nous étions inconnus, le Centre demande à tester notre technologie et la retient parmi une dizaine d'autres, la plupart américaines, pour organiser l'échange d'informations au sein de son réseau de mécaniciens. Les utilisateurs du pilote étaient satisfaits à 99 % !», raconte Didier Vaucois, le frère de Xavier. Ingénieur Centrale Lille, il a rejoint l'aventure pour assurer son développement commercial. Deux autres brevets sont alors déposés. La consécration viendra en juin 2005 chez Thales. Alors que cette entreprise a racheté une société innovante dans le domaine de la gestion de connaissance, Arisem, elle sélectionne la technologie de Kankoon pour équiper les ingénieurs qui travaillent sur les systèmes embarqués du Rafale. Un pilote réussi est également en passe de se transformer en commande ferme chez PSA. Kankoon est lancé. La société gagne del'argent. Mais pas assez pour financer son développement et le nouveau projet des trois ingénieurs : un moteur de recherche grandpublic, en marge de la mouvance web 2.0, qui fait elle aussi appel aux internautes pour qualifier les informations. La concurrence s'annonce rude.

Aurélie Barbaux



L'innovation

Kankoon a développé un moteur de recherche d'informations non structurées pour les entreprises.
Son fonctionnement repose sur la qualification, par les utilisateurs, des documents qu'ils produisent ou reçoivent (page web, e-mail, image, vidéo, etc.), non pas avec des mots-clés libres, mais en puisant dans un dictionnaire d'éléments simples, cohérents avec l'activité du groupe d'utilisateurs.
L'outil est compatible avec les systèmes de gestion des connaissances existants.



L'entreprise

Siège : Paris 8e
Création : septembre 2001
Dirigeant : Xavier Vaucois
Statut : SAS
Capital : 38120 euros
Actionnaires : fondateurs
CA 2004/2005 : 126000 euros
Effectif : 4 personnes

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte