Kallista Energy va déployer 80 stations de recharge électrique à forte puissance sur les autoroutes de France d’ici 2024

Le producteur d’énergie Kallista Energy a annoncé le 2 juillet le déploiement de 80 stations de recharge pour véhicules électriques le long des autoroutes et grands axes routiers en France d’ici 2024. Fournies par le fabricant d’éoliennes Enercon, elles offriront jusqu’à 350 kW de puissance et seront directement reliées à des mini-parcs éoliens.

Partager
Kallista Energy va déployer 80 stations de recharge électrique à forte puissance sur les autoroutes de France d’ici 2024
Ici présentée à la Hannover Messe de 2018, la station de recharge e-charger 600 d'Enercon a été choisie par Kallista Energy.

Le producteur d’énergie Kallista Energy a annoncé le 2 juillet son intention de déployer 80 stations de recharge pour véhicules électriques dans toute la France d’ici 2024, le long des autoroutes et des grands axes routiers. Une première station pilote devrait être installée en 2021. « Le maillage que nous envisageons couvre tout le territoire avec environ une borne tous les 150 kilomètres (km), indique Johann Tardy, directeur général de Kallista Energy. Avec entre huit et quarante-huit points de charge par station, c’est extrêmement ambitieux par rapport à ce qui existe aujourd’hui. »

A l’heure actuelle, le maillage français des bornes de recharge pour véhicules électriques sur autoroutes se limite essentiellement à trois réseaux. « Concrètement, il faut plus de bornes aujourd’hui », admet M. Tardy. Initialement composé de 217 bornes, le réseau Corri-door d’Izivia, filiale d’EDF, en a perdu 189 en début d’année après un problème de sécurité. Le réseau de Tesla est composé de plusieurs dizaines de stations. « Il est correctement maillé, fonctionne très bien et nous nous en inspirons, indique M. Tardy. Le problème est qu’il n’est ouvert qu’aux Tesla. » Enfin, un consortium de constructeurs automobiles est à l’origine du réseau Ionity qui se développe à travers les « corridors européens ».

Puissances entre 50 kW et 350 kW

Offrant des puissances allant de 50 kilowatts (kW) à 350 kW, les stations du réseau de Kallista Energy seront des modèles E-charger 600 fournis par le fabricant d’éoliennes Enercon. « Ils en ont installées peu, précise M. Tardy. La première station commerciale l’a été fin 2019. » Elles sont composés de deux convertisseurs de puissance de 300 kW derrière lesquels la puissance est répartie sur les différents points de charge. « Les convertisseurs qu’ils utilisent sont les mêmes que ceux présents dans leurs éoliennes, précise M. Tardy. C’est une technologie fiable et éprouvée depuis plus de deux décennies. »

Si une puissance de 350 kW permet d’envisager une recharge ultra-rapide, aucun véhicule ne le supporte aujourd’hui, indique M. Tardy : « Hormis celles des véhicules électriques haut de gamme et des Tesla, les batteries se rechargent aujourd’hui avec des puissances comprises entre 50 kW et 100 kW. Mais les fabricants de batteries nous disent que les technologies capables d’accepter des puissances de 350 kW arriveront rapidement. Or, nos stations sont conçues pour fonctionner au moins 15 ans et ne doivent pas devenir obsolètes. » Il cite par exemple les batteries « tout-solide », à refroidissement par un liquide diélectrique, ou la technologie sodium-ion comme celle de Tiamat.

Stations raccordées directement à des éoliennes

Le déploiement des stations de recharge se fera parallèlement à celui de mini-parcs éoliens. Les 20 que possède Kallista Energy n’étant pas forcément situés aux endroits idéaux, chaque station sera raccordée à deux éoliennes construites à proximité et reliées au réseau, où le surplus d’électricité produite sera envoyé. Cela permet d’optimiser le maillage et de partager les frais d’un raccordement, justifie M. Tardy : « Le coût de la recharge est dimensionné sur le prix de l'infrastructure de la station uniquement, sans celui du raccordement. »

Le prix cible envisagé est de 0,30 euro par kilowattheure (€/kWh), soit un plein estimé à 15 € pour la recharge d’une batterie de 50 kWh de type Peugeot e-208 ou Renault Zoe, indique Kallista Energy. Un prix environ deux fois plus bas que celui constaté par M. Tardy et ses collaborateurs aux bornes de recharge aujourd’hui : entre 27 € et 39 €.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS