K+S va regrouper ses divisions sel et potasse, le titre chute

BERLIN (Reuters) - K+S va regrouper ses divisions sel et potasse dans le cadre de sa revue stratégique, a annoncé lundi le producteur allemand d'engrais après s'être fixé un nouvel objectif de bénéfice pour 2030.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

K+S va regrouper ses divisions sel et potasse, le titre chute
Une mine de potasse du groupe K+S, en Allemagne. L'entreprise allemande va regrouper ses divisions sel et potasse dans le cadre de sa revue stratégique, a annoncé lundi le producteur d'engrais après s'être fixé un nouvel objectif de bénéfice pour 2030. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

K+S, premier producteur mondial de sel et cinquième de potasse, doit faire face à une reprise lente des prix de potasse et les restrictions de production dans ses mines allemandes.

Les marchés avaient spéculé sur une possible mise en Bourse de la division de sel, qui comprend principalement la marque américaine Morton Salt et des mines chiliennes et dont la valeur a été estimée à 3,6 milliards d'euros dette comprise, soit environ la moitié de la capitalisation boursière du groupe.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le titre K+S perd 3,69% à 21,68 euros à la Bourse de Francfort en début de séance, accusant la plus forte baisse de l'indice allemand MDax et du Stoxx 600 en Europe.

Le président du directoire Burkhard Lohr a poursuivi la revue stratégique lancée par son prédécesseur Norbert Steiner, qui a passé la main en mai, avec pour objectif d'accroître la valeur de la division de sel.

"A cette fin, nous avons examiné toutes les options de croissance avec un état d'esprit ouvert", déclare Burkhard Lohr dans un communiqué.

K+S se concentrera à l'avenir sur quatre segments de marché - agriculture, industrie, consommation et collectivités - afin d'améliorer le développement de ses produits et cibler plus efficacement ses clients, explique l'entreprise.

Le groupe attend également que cette revue aboutisse à des synergies d'au moins 150 millions d'euros d'ici 2020 et s'est fixé un objectif d'un bénéfice ajusté avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissement (Ebitda) de 3 milliards d'euros d'ici 2030.

K+S avait dit auparavant anticiper un Ebitda de 1,6 milliard d'euros d'ici 2020, mais avait averti en août qu'il ne l'atteindrait pas.

K+S avait rejeté en 2015 une offre de rachat du canadien Potash au prix de 41 euros l'action.

(Andreas Cremer; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 Commentaire

K+S va regrouper ses divisions sel et potasse, le titre chute

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS