Jugement en appel attendu sur l'amende de 4,5 milliards d'euros infligée à UBS

PARIS (Reuters) - La Cour d'appel de Paris doit rendre ce lundi sa décision sur le pourvoi de la banque suisse UBS contre sa condamnation à payer 4,5 milliards d'euros pour démarchage bancaire illicite et blanchiment de fraude fiscale aggravé.
Partager
Jugement en appel attendu sur l'amende de 4,5 milliards d'euros infligée à UBS
La Cour d'appel de Paris doit rendre ce lundi sa décision sur le pourvoi de la banque suisse UBS contre sa condamnation à payer 4,5 milliards d'euros pour démarchage bancaire illicite et blanchiment de fraude fiscale aggravé. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann

UBS a été condamnée en première instance en février 2019 à une amende record et inédite de 3,7 milliards d'euros et à verser 800 millions de dommages et intérêts à l'Etat, partie civile. La banque a été reconnue coupable d'avoir encouragé de riches clients français à ouvrir des comptes en Suisse à l'insu du fisc entre 2004 à 2012.

Lors du procès en appel qui s'est tenu en mars, UBS a notamment contesté la charge de blanchiment de fraude fiscale, son avocat, Hervé Temime, évoquant un "démarchage illicite qui a mal tourné" mais contestant une volonté systémique de favoriser l'évasion fiscale.

Selon le quotidien Les Echos, la décision de la Cour d'appel pourrait être renvoyée au mois de décembre, en raison notamment d'une évolution de la base de calcul de l'amende due en cas de blanchiment de fraude fiscale depuis la condamnation de la banque en 2019.

Plusieurs arrêts de la Cour de cassation imposent désormais de calculer l'amende non plus en fonction du montant des avoirs éludés, mais du montant des impôts non payés sur ces sommes, ce qui pourrait alléger la facture pour UBS si elle est de nouveau jugée coupable.

Le parquet général a demandé une amende de deux milliards d'euros (contre 3,7 milliards en première instance) et l'Etat un milliard d'euros de dommages et intérêts (contre 800 millions).

Si les juges jugent de nouveau UBS coupable et suivent ces réquisitions, la banque suisse pourrait donc n'avoir à débourser "que" trois milliards d'euros.

Contactés lundi par Reuters, ni UBS, ni son avocat Hervé Temime n'ont souhaité faire de commentaire.

(Tangi Salaün, avec Oliver Hirt à Zurich, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

LES ECHOS

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Architecte produits & systèmes / orienté Cyber-sécurité F/H

Safran - 13/11/2022 - CDI - Les Ulis

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS