Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Jouyet-Lemas : jeu de chaises musicales entre la Caisse des dépôts et l'Elysée

, , ,

Publié le , mis à jour le 10/04/2014 À 10H51

[ACTUALISE] Jean-Pierre Jouyet a annoncé sur France Inter qu'il allait quitter la présidence de la Banque publique d'investissement (Bpifrance) en mai, après le départ de Ségolène Royal et Louis Gallois. Il vient d'être nommé secrétaire général de l'Elysée en remplacement de Pierre-René Lemas, qui prend sa place de directeur général de la Caisse des dépôts.

Jouyet-Lemas : jeu de chaises musicales entre la Caisse des dépôts et l'Elysée © Sacha Quester-Séméon - Flickr - c.c.

Actualisation du 9 avril : Jean-Pierre Jouyet va être nommé secrétaire général de l'Elysée en remplacement de Pierre-René Lemas. Un camarade de promotion de François Hollande à l'ENA en chasse donc un autre. Selon Le MondeDominique Marcel, l'actuel PDG de la Compagnie des Alpes, devrait devenir président de Bpifrance. De son côté, Pierre-René Lemas devrait être nommé à la direction générale de la Caisse des dépôts.

"J'ai le sentiment du devoir accompli" et "compte tenu du renouvellement du Conseil d'administration, il me paraît sage qu'il y ait un nouveau président de la banque publique d'investissement", a affirmé Jean-Pierre Jouyet samedi 5 avril à l'antenne de France Inter. "Je quitterai mes fonctions (...) le 1er mai", a-t-il précisé.

"Il y a un renouvellement du conseil d'administration de Bpifrance qui est assez important puisque Ségolène Royale (vice-présidente, ndlr) est au gouvernement et Louis Gallois qui est membre du commissariat général à l'investissement de ce conseil s'en va également", a expliqué Jean-Pierre Jouyet.

Royal au gouvernement, Gallois chez PSA

Ségolène Royale a été nommée la semaine dernière ministre de l'Ecologie, à la faveur du remaniement gouvernemental et le même jour, PSA Peugeot Citroën a confirmé le choix de Louis Gallois comme futur président de son conseil de surveillance.

"En tant que directeur général de la Caisse des dépôts, je continuerai à suivre les activités de la BPI et les participations importantes que nous y avons", a indiqué Jean-Pierre Jouyet. Pour sa succession, il a observé qu'un accord entre l'État et la Caisse des dépôts était nécessaire, mais que le loi stipulait que cela devait être un représentant de la Caisse des dépôts. Il n'a cité aucun nom.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle