Journée internationale du café: la production ne suit pas

La journée internationale du café, ce jeudi 1er octobre, est lancée dans un contexte de déficit de la production par rapport à la demande. L'impact potentiel d'El Niño, à court terme, et la hausse de la consommation chinoise, à plus long terme, constituent les principaux défis de la filière.

Partager

"Comment célébrez-vous la journée internationale du café ?" L’Organisation internationale du café (ICO) tente, ce jeudi 1er octobre, de fixer une date et un cadre pour mettre à l’honneur la célèbre boisson… C'est pourtant de l'offre, plus que de la demande, que proviennent les inquiétudes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La production a perdu 3,5% entre les campagnes 2013-14 et 2014-15, à 141,7 millions de sacs (de 60 kg). La baisse a affecté aussi bien les arabicas (-3,3%) que les robustas (-3,7%). La demande n’a, pour sa part, cessé de progresser, pour atteindre 149,2 millions de sacs lors de la campagne écoulée. La situation de déficit n'est pas nouvelle (voir ci-dessous), mais elle vient de connaître un nouvel épisode, après deux années de surplus.

Production et consommation de café dans le monde

Source: ICO

El Niño menace la production

Et les perspectives ne sont pas plus rassurantes pour l'an prochain: en 2015-16, la production du Brésil, premier fournisseur mondial de café, devrait reculer pour la quatrième campagne consécutive, à 44,3 millions de sacs. La baisse atteindrait 12,8% par rapport à la campagne 2012-13 (graphique ci-dessous). Le retour du phénomène climatique El Niño ne devrait pas faciliter la tâche aux exploitants agricoles brésiliens. Les récents épisodes de pluies constatés dans le pays pourraient rendre les plants plus sensibles aux maladies fongiques et entraver le séchage des fèves après leur récolte.

Production de café au Brésil

Source: ICO

L’impact d’El Niño pourrait redonner, d’après l’ICO, un coup de fouet aux prix de la matière première, affectés par le ralentissement de la croissance chinoise. "Selon certains rapports, l’événement climatique El Niño de cette année pourrait être l’un des plus puissants qui aient été relevés, conduisant à la perturbation potentielle des périodes et des quantités de pluies dans plusieurs pays producteurs", relève l’organisation.

Les pays émergents tirent la consommation

Un autre pays émergent joue un rôle phare sur le marché du café : la Chine. Exception faite des turbulences économiques qu’elle traverse actuellement, elle constitue depuis plusieurs années un moteur important de la demande… et ne semble pas près de s’arrêter (graphique ci-dessous). "La présence de cafés n'est plus une nouveauté mais désormais un élément essentiel du paysage urbain. Bien qu’elle soit encore essentiellement une nation de buveurs de thé, la Chine développe rapidement un goût pour le café, ce qui pourrait avoir des implications importantes pour le marché mondial", explique l’ICO. Au cours de la décennie écoulée, la consommation y a progressé de 16% par an. Ses approvisionnements ont pour leur part bondi de 234,9% entre les campagnes 2004-05 et 2013-14, à 1,4 million de sacs.

Production et consommation de café en Chine

Source: ICO

L’ICO souhaite, aujourd’hui, inciter les amateurs de café à "partager leur amour pour cette boisson". Mais celui-ci ne semble pas en cause, et peut-être devrait-elle surtout inciter les producteurs à partager leurs bonnes pratiques pour améliorer leurs marges et rendre cette culture plus attractive.

Franck Stassi

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS