Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

"Journée des aidants": des financements existent pour les salariés!

Gaëlle Fleitour

Publié le

Tribune 25 % des salariés ont dû s’absenter ou prendre des congés pour accompagner la dépendance d’un proche âgé. Si des solutions existent pour aider ces salariés aidants, comment les financer alors que les budgets sont déjà serrés ? Certaines entreprises ont pris le sujet en main, explique Marie-Suzel Inzé, directrice de l'offre chez Responsage.

Les entreprises citées

Personnes âgées - Crédits Minien Sheila  

Besoin de temps pour effectuer de nombreuses démarches, difficulté à concilier vie professionnelle et vie privée… Les salariés aidants de proches âgés ou dépendants sont à la peine. Certaines entreprises ont pris le sujet en main. Danone, L'Oréal, ou Sanofi financent des plates-formes d'orientation et de conseil. Casino propose une bourse de congés offerts par les salariés et l'entreprise, EDF Sud-Ouest offre des crédits d'heures et modules d'e-learning. Toutefois qui dit mesures, dit budget et dans ce domaine le bât peut blesser. Plusieurs options, souvent méconnues, se profilent.

Utiliser les excédents des régimes de protection sociale

Certaines sociétés, à partir d'un certain nombre de salariés, peuvent négocier avec leur assureur ou courtier-conseil la mise en place d'un protocole financier. Celui-ci définit les règles d'alimentation d’un compte de participation aux bénéfices des régimes de protection sociale. Les excédents de ces régimes sont versés dans ce compte, selon des règles définies tant par le Code des Assurances qu'avec l'assureur. Ces montants sont ensuite, dans une certaine mesure, à la disposition des entreprises.

Diverses options sont alors envisageables : diminution des primes d'assurance des contrats collectifs, augmentation des garanties ou financement de prestations en prévention pour les salariés. Les mesures d'accompagnement des salariés aidants entrent parfaitement dans ce cadre : elles préviennent stress voire burn out.

Certaines entreprises utilisent d'ores et déjà ces réserves pour financer un accompagnement des salariés aidants. Ainsi, chez Sanofi, les excédents du régime obligatoire des frais de santé financent depuis début 2015 un accord dépendance en trois volets : assurance dépendance (Axa), fonds dépendance (Humanis) et service d'orientation pour les salariés aidants (Responsage). En aidant ses salariés dans leur situation d'aidant, l'entreprise enrichit sa politique sociale... à budget équivalent et sans avance de trésorerie !

De son côté, une entreprise française de 1 000 salariés a aussi joué la carte du compte de participation pour offrir à ses employés l'accès à une plate-forme de conseils et d'orientation.

Reduire l'absenteisme des salaries-aidants

Autre possibilité, plus technique : l'employeur peut utiliser les excédents potentiels issus de la mise en conformité des régimes de santé au regard des Contrats Responsables (des contrats de santé collectifs à adhésion obligatoire).

Le décret du 18 novembre 2014 a défini des plafonds de garantie pour certains postes comme l’optique. Dans certaines entreprises, cette limitation crée une baisse de la garantie et donc une baisse de la prime d’assurance. Dans certains cas de mise en conformité de régimes de santé généreux, le gain global sur la prime annuelle peut être de l’ordre de 3% à 6%. Cette marge de manœuvre peut permettre de financer des mesures de prévention.

Selon l'étude "Supporting working carers", réalisée en Grande Bretagne en 2013*, les entreprises mettant en place des mesures pour soutenir les salariés aidants ont vu leurs efforts récompensés. Constatant notamment dans 88 % des cas une réduction des congés maladie et de l’absentéisme, et dans 85% des cas une amélioration de l’engagement des employés.

 

Marie-Suzel Inzé est directrice de l'offre chez Responsage, un service de conseil, d'information et d'orientation des salariés aidant un proche âgé, financé par les employeurs.

*reprise dans le Guide Aidants familiaux, à destination des entreprises, publié par l'ORSE (Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises) en 2014.

 

Les avis d'experts et points de vue sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs et n’engagent en rien la rédaction.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle