Electronique

Joliot-Curie, as du supercalcul européen

Gautier Virol

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

Joliot-Curie, as du supercalcul européen
Avec le supercalculateur Joliot-Curie, inauguré le 3 juin à Bruyères-le-Chatel (Essonne), la France rêve d’entrer dans la cour des grands, largement dominée par les États-Unis et la Chine. Cet ordinateur surpuissant, conçu par Atos pour le Grand équipement national de calcul intensif (Genci) et hébergé au CEA, affiche 9,4 petaflops. En 2020, il passera à 22 petaflops, ce qui en fera le troisième supercalculateur d’Europe dédié à la recherche, le premier en France. Avec son extension, la machine aura nécessité un investissement d’environ 50 millions d’euros. Hybride, Joliot-Curie accueille deux partitions différentes et complémentaires, équipées de deux types de cœurs Intel, Skylake et Knight Landing. En 2020 s’ajouteront des modules graphiques AMD, ainsi que de l’intelligence[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte