Johnson & Johnson relève sa prévision 2017 après un solide deuxième trimestre

(Reuters) - Johnson & Johnson a relevé mardi sa fourchette de prévision de son bénéfice annuel à la suite de résultats meilleurs que prévu au titre du deuxième trimestre, soutenus par une augmentation de la demande pour ses produits plus récents.
Partager
Johnson & Johnson relève sa prévision 2017 après un solide deuxième trimestre
Johnson & Johnson a relevé mardi sa fourchette de prévision de son bénéfice annuel à la suite de résultats meilleurs que prévu au titre du deuxième trimestre, soutenus par une augmentation de la demande pour ses produits plus récents. /Photo prise le 17 juillet 2017/REUTERS/Mike Blake

Le groupe pharmaceutique diversifié, qui a bouclé le rachat de la biotech suisse Actelion pour 30 milliards de dollars le mois dernier, a revu en hausse sa prévision de bénéfice 2017 à une fourchette située entre 7,12 et 7,22 dollars par action contre une fourchette de 7,00 à 7,15 dollars auparavant.

"Nous sommes convaincus que les investissements que nous faisons vont accélérer la croissance de nos ventes au deuxième semestre de cette année", a déclaré Alex Gorsky, le PDG du groupe américain, dans un communiqué.

J&J table sur ses produits plus récents pour faire repartir la croissance de ses ventes et compenser le ralentissement de la demande de certains de ses produits phares, dont son médicament Remicade pour le traitement de plusieurs maladies auto-immunes.

Le chiffre d'affaires de Remicade a chuté de 14% à 1,53 milliard de dollars au deuxième trimestre face à la concurrence.

Mais hors exceptionnels, le fabricant des pansements Band-Aid a gagné 1,83 dollar par action, soit trois cents de mieux que prévu par les analystes, grâce notamment à une forte demande pour ses médicaments du cancer, Darzalex et Imbruvica.

J&J est le premier grand laboratoire américain à publier ses résultats trimestriels. Ils sont annoncés au lendemain de l'échec d'une deuxième tentative au Sénat d'adoption du projet de loi sur la santé en remplacement de l'Obamacare.

Alors que le chiffre d'affaires des divisions produits de consommation courante et de matériel médical du groupe a augmenté malgré un impact négatif des variations de changes, les ventes de ses produits pharmaceutiques - sa plus importante division - a légèrement diminué à 8,6 milliards de dollars.

J&J a réalisé un chiffre d'affaires total de 18,84 milliards, en retrait par rapport à l'estimation moyenne des analystes de 18,95 milliards selon Thomson Reuters I/B/E/S.

J&J a également relevé la limite inférieure de sa fourchette de prévision de son chiffre d'affaires annuel, à 75,8 milliards de dollars au lieu de 75,4 milliards, tout en laissant la limite supérieure à 76,1 milliards de dollars.

Le bénéfice net de J&J est en repli par rapport à l'an dernier, à 3,83 milliards de dollars (3,31 milliards d'euros), soit 1,40 dollar par action, contre environ 4 milliards (1,43 dollar/action).

L'action J&J progresse d'environ 1,3% à 133,90 dollars dans les transactions avant Bourse à Wall Street.

(Divya Grover à Bangalore, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS