Quotidien des Usines

John Deere embauche et investit à Gray

, , , ,

Publié le

L’usine comtoise du numéro un mondial du machinisme agricole surfe sur un marché porteur et va recruter 70 personnes.

John Deere embauche et investit à Gray
Atelier de production sur le site de Gray
© John Deere

La bonne santé du machinisme agricole en France, comme en Europe profite pleinement à l’usine John Deere de Gray (Haute-Saône), l’un des dix sites européens du numéro un mondial du secteur (36,16 milliards de dollars de chiffre d’affaires, en hausse de 11,5 %, plus de 65 000 salariés). En témoigne, la cinquantaine de recrutements réalisés ces 15 derniers mois et les 70 à venir ces prochaines années. Pour Bruno Rodique, directeur de cette unité qui compte 440 CDI et jusqu’à 150 intérimaires, "ce qui fait la différence au final, ce sont les femmes et les hommes".

Les profils demandés sont dans la robotique, les automatismes, mais également le soudage et l’ingénierie en matière de méthodes et de développement. A Gray, l’unité fabrique des presses à balles rondes de paille, dédiées à la récolte du fourrage, des chargeurs frontaux (manutention) et des faucheuses conditionneuses.

250 brevets déposés en quinze ans

L’innovation porte la croissance du site. Pas moins de 45 ingénieurs et techniciens travaillent au service R&D. La dernière presse à balles rondes aux panneaux amovibles, toute droite sortie des ateliers locaux, peut produire plus de 125 unités à l’heure. "Le gain de productivité atteint les 20 %, voire les 30 %, en raison de sa rapidité et du fait qu’on peut faire des bottes plus grosses et plus dense", indique le directeur.

A lui seul l’engin totalise 20 brevets sur les 250 déposés ces quinze dernières années. Dans les douze prochains mois, l’unité industrialisera une presse à chambre fixe toute aussi innovante, ainsi qu’un nouveau chargeur. L’investissement suit ces développements. John Deere Gray injecte chaque année entre 3 et 5 millions d’euros dans l’amélioration de son outil industriel. "Nous sommes ainsi passés de 5 à 20 robots de soudure et allons continuer à en acquérir", illustre Bruno Rodique.

Le chiffre d’affaires France du fabricant s’élève à 1,295 milliard d’euros, dont 475 millions à l’exportation. Gray est l’une des deux usines nationales du machiniste agricole. À Saran, près d’Orléans (Loiret) sont fabriqués des moteurs diesels non routiers de 3,4 et 6 cylindres.

Didier Hugue

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte