Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Joacquim Almunia, commissaire européen en charge de la Concurrence: un socialiste arbitre de la concurrence

,

Publié le

C'est un rôle un peu improbable pour l'ex-leader du Parti socialiste espagnol. Celui qui fut aussi ministre du Travail de Felipe Gonzales va pourtant devenir (après son audition au Parlement) le commissaire à la Concurrence. Jusque-là en charge de l'Economie, Joaquin Almunia, 61 ans a su être assez habile pour décrocher dans la nouvelle commission le poste le plus convoité, avec celui du Commerce. Succédant à Neely Kroes, cet économiste basque passé par Harvard et l'Ecole pratique des hautes études devient le gendarme redouté des géants du business. Menant une guerre acharnée aux cartels (énergie, verre...) ou à Microsoft, « Steely Neely » a, à son actif, 9,5 milliards d'euros d'amendes. Un record ! Une sévérité qui a souvent hérissé les capitales européennes. Cette jurisprudence dure sera-t-elle reprise à son compte par Joaquin Almunia ? Son profil très social-démocrate à son poste précédent ne l'avait pas empêché de dénoncer les déficits. Mais la crise est passée par là. Bien des gouvernements aimeraient que le « dogme » de la concurrence passe derrière les « impératifs » de politique industrielle. Respecté à Bruxelles, l'homme a, en tout cas, la carrure pour s'imposer.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle