Economie

JO 2012 : qui va gagner ?

Solène Davesne , ,

Publié le

Avis aux bookmakers. Les jeux olympiques de Londres n’ont pas encore commencé. Mais les économistes du cabinet de conseil PricewaterhouseCoopers connaissent déjà, en exclusivité mondiale, le classement des pays au tableau des médailles.

JO 2012 : qui va gagner ? © givingnot@rocketmail.com - Flickr - c.c.

Sommaire du dossier

Les Etats-Unis devraient rentrer à la maison avec 113 médailles au total, trois de plus qu’à Pékin tandis que les athlètes chinois ne remporteront "que" 87 médailles (en 2008 à Pékin, ils avaient raflé 100 récompenses). Derrière, les sportifs français devraient arborer 37 médailles le soir du 12 août, lors de la cérémonie de clôture, une performance moins bonne qu’à Pékin (41 médailles).

Les experts de PwC n’ont fait appel à aucune boule de cristal ni aux descendants de Paul le poulpe, célèbre devin consulté par les fans de la Mannschaft lors de la coupe du monde de football en Afrique du sud. Pour parvenir à ce résultat, ils ont mené une étude économique on ne peut plus sérieuse. Afin de calculer le nombre de médailles remportées par chaque pays, les économistes ont pris en compte les performances économiques de chaque nation, la taille de sa population et leur appartenance ou non à un pays de l’ancien bloc communiste, où la pratique du sport est fortement soutenue par l’Etat (Chine mais aussi Russie).

S’y ajoute aussi un "facteur pays organisateur" pour surpondérer les performances du pays hôte (la Grande-Bretagne en l’occurrence) galvanisé par l’organisation des jeux à domicile. Un pays peuplé et qui consacre davantage de sa richesse nationale à la mise en place d’installations sportives et de championnats nationaux augmente ses chances de voir ses concurrents s’imposer face à ceux d’un pays faiblement peuplé et sans infrastructure pour s’entrainer.  Les économistes prennent aussi en compte l’importance du financement privé accordé aux athlètes et l’importance accordé aux disciplines olympiques.

Au final, selon PwC, l’Allemagne, la France ou les Pays-Bas devraient globalement maintenir leurs performances par rapport aux JO de Pékin. L’Australie, qui en 2008 bénéficiait encore de "l’effet pays organisateur" après les JO de Sidney devrait réaliser à l’inverse de moins bonne performance, tandis que le Brésil, organisateur des prochains jeux monterait en puissance. Au tableau des médailles, la France arriverait septième, derrière l’Allemagne et l’Australie. Réponse le 12 août. En attendant, à vos paris…

PwC - Etude Médailles olympiques.130612

Série spéciale Jeux olympiques 2012
Tout comme il n'y aurait pas de JO sans athlètes, il ne pourrait y avoir de jeux olympiques sans l'implication et le savoir-faire des industriels, petits et grands. C'est pour cette raison que L'Usine Nouvelle s'intéresse de près, pendant toute la durée des Jeux de Londres, aux coulisses de l'olympisme. A ceux qui ont permis et qui permettent encore que les JO restent avant tout LE grand rendez-vous international du sport. Tous les jours, jusqu'au 12 août, découvrez les Jeux olympiques de Londres sous le prisme de l'industrie et de l'innovation.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte