Tout le dossier Tout le dossier

JO 2012 : le labo anti-dopage équipé par GSK

Pour faire tourner le gigantesque laboratoire chargé de contrôler les athlètes, les organisateurs des Jeux Olympiques de Londres ont fait appel à GSK. Une première, affirme le groupe pharmaceutique.

Partager
JO 2012 : le labo anti-dopage  équipé par GSK

Pour assurer l'intégrité des Jeux Olympiques de Londres, l'agence anglaise de lutte contre le dopage a fait évidemment appel à un partenaire industriel... british. Et pas des moindres, puisque GSK fait partie des cinq premiers laboratoires pharmaceutiques au monde, avec 27,3 milliards de livres de chiffre d'affaires en 2011. Collaborer avec une big pharma pour des Jeux Olympiques est une première, affirme GSK. En partenariat avec le King's College de Londres, l'industriel s'est chargé de fournir des installations et du matériel, qui permettent aujourd'hui aux organisateurs de disposer d'un laboratoire de lutte anti-dopage accrédité pour les Jeux.

Des technologies plus sensibles qu'aux JO de Pékin

Géré par le King's College, qui possédait déjà son propre établissement d'analyses, le laboratoire est situé à Harlow (Essex) et s'étend sur une surface équivalent à sept courts de tennis! Ici, plus de 150 scientifiques se relaieront pour que l'unité soit opérationnelle et capable de mener jusqu’à 400 tests par jour. A moins qu'un incident n'oblige à recourir à l'Agence française de lutte anti-dopage (voir notre interview de son président), c’est à Harlow que seront analysés, répertoriés puis stockés tous les prélèvements effectués sur la moitié des athlètes, et sur tous les médaillés olympiques.

Au total, plus de 6 000 prélèvements seront réalisés en six semaines, ce que le centre du King’s College effectue généralement... en une année. Pour faire face à une telle demande et délivrer des résultats préliminaires en douze heures, le savoir-faire de GSK est précieux. Chaque échantillon de sang ou d'urine est analysé avec un spectromètre de masse et des technologies beaucoup plus sensibles que celles utilisées à Pékin, et capables de détecter 240 substances prohibées. En cas de couac, les chercheurs du site R&D de GSK, situé à 45 minutes du Parc Olympique, pourront aussi apporter leur aide.

Identifier de futurs détournements de médicaments

En 2011, GlaxoSmithKline avait déjà signé un partenariat avec l'Agence mondiale anti-dopage (AMA) pour lui apporter des informations sur ses médicaments en phase précoce de développement, qui pourraient plus tard être utilisés à mauvais escient par des athlètes. Une aide précieuse pour l'AMA, qui peut ainsi mettre au point des tests pour évaluer l'impact de ces substances sur les performances des sportifs, et apprendre à les détecter dans le futur.

Retrouvez en vidéo le trajet d’un échantillon prélevé sur un athlète des Jeux Olympiques ou Paralympiques :

0 Commentaire

JO 2012 : le labo anti-dopage équipé par GSK

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

PARCOURIR LE DOSSIER

Éco - social

JO 2012 : les entreprises aussi sont championnes

Technos et Innovations

JO 2012 : Visa teste le paiement mobile et sans contact

Éco - social

JO 2012 : pour les entreprises françaises, les prochains jeux en ligne de mire

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : les gymnastes s’habillent français

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : Rio Tinto donne de la matière aux médailles

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : EDF éclaire Londres

Éco - social

JO 2012 : "Les jeux devraient doper l’économie britannique"

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : Oméga, la clé du temps

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : le plus grand porte-avions britannique pour assurer la sécurité des Jeux

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : Look spécialiste français des cycles à Londres

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : le fournisseur exclusif Laporte Ball-trap a la fleur au fusil

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : Keolis rejoint le village olympique à grande vitesse

La santé

JO 2012 : Eona soigne les athlètes

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : Serge Ferrari met un toit sur les infrastructures

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : Thales fournit les équipements de sécurité aériens

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : Les lames des escrimeurs français signées Blaise Frères

Luxe

JO 2012 : les vestes des cavaliers siglées par Hermès

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : Atos joue le chef d’orchestre informatique

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : GDF Suez fournisseur d'énergie à Londres

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : Bénéteau fait voguer ses bateaux à Londres

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : "L’objectif est que nos médaillés français soient au-dessus de tout soupçon !"

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : ces Français athlètes de haut niveau et ingénieurs de profession

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : Gymnova fournit les équipements de gymnastique

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : GE Healthcare met l'imagerie médicale au service des athlètes français

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : Doublet fait flotter 12000 drapeaux à Londres

Éco - social

JO 2012 : qui va gagner ?

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : Les 4 ans de construction du stade olympique en quelques secondes

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : Florange indignée par le tapis rouge déroulé à Lakshmi Mittal

Jeux Olympiques 2012

JO 2012 : La torche olympique à Lakshmi Mittal, l’écœurement des métallos belges

Tout le dossier

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS