Jimini’s lève 1 million d’euros pour nous faire manger des insectes

Jimini’s a convaincu le Comptoir de l’innovation et Bpifrance de participer à sa levée de fonds d’1 million d’euros. La jeune société française veut accélérer la commercialisation en Europe de ses insectes pour l’apéritif et continuer de diversifier sa gamme de produits.

Partager

Jimini’s lève 1 million d’euros pour nous faire manger des insectes
Jimini's a lancé toute une gamme d'insectes aromatisés à manger à l'apéritif.

Cela fait quatre ans que Clément Scellier et son associé, Bastien Rabastens, vendent leurs insectes aromatisés pour l’apéritif. Ils veulent désormais diversifier leur gamme et accélérer à l’international. Ils ont levé 1 million d’euros auprès du Comptoir de l’innovation, le fonds d’investissement spécialisé dans l’économie sociale et solidaire, et de Bpifrance.

"Notre objectif consiste à intégrer progressivement les insectes dans notre alimentation, car ils ont des avantages autant sur le plan nutritionnel qu’environnemental, explique Clément Scellier, le cofondateur et directeur général de Jimini’s. Nous avons commencé par les insectes entiers pour l’apéritif car c’est le plus ludique, nous nous acheminons maintenant vers de l’alimentaire plus général."

Etendre la gamme de produits

Les grillons, criquets et vers de farine entiers pour l’apéritif ont déjà ouvert l’appétit des Français, "très ouverts à ce type d’alimentation", dixit le cofondateur de Jimini’s. De quelques dizaines de kilos produits la première année, il revendique désormais plusieurs tonnes d’insectes mis en boîtes tous les ans pour l’apéro. En septembre 2015, la jeune pousse a dû quitter son petit atelier de 80 m² à Evreux (Eure) pour un site plus grand, près de 400 m², près de Melun (Seine-et-Marne).

La jeune société commence à étendre sa gamme de produit, en commercialisant des aliments fait à base de farine d’insecte. En avril 2016, elle a lancé les barres protéinées aux fruits secs et à la poudre de grillon. Fin mars 2017, elle prévoit de lancer la commercialisation de pâtes à la farine d’insecte, dont la production sera assurée par un sous-traitant.

Le financement a jusqu’à maintenant été assuré par deux campagnes de crowdfunding. La première pour 12 000 euros en 2013 a permis de financer une partie des équipements du premier atelier à Evreux. La deuxième pour un peu plus de 20 000 euros sur Kickstarter, en 2015, a servi au lancement des barres protéinées. Un business angel a par ailleurs investi 100 000 euros à la création de l’entreprise.

Un programme de recherche de deux ans

La levée de fonds auprès du Comptoir de l’innovation va permettre à Jimini’s de lancer un programme de recherche de deux ans avec l’Inra et AgroParisTech. Avec pour objectif, toujours, de varier l’utilisation des insectes dans l’alimentation. "Nous voulons travailler sur la texturation des protéines d’insectes pour retrouver une texture similaire aux galettes de soja, au steak haché, etc.", explique Clément Scellier. Une doctorante rejoindra l’équipe de Jimini’s fin mars pour suivre le projet.

L’augmentation de capital va également servir à accélérer la commercialisation en Europe des produits. La jeune société compte déjà 350 points de vente sur le continent, en épiceries fines ou grands magasins. Un bureau a été ouvert à Londres en janvier 2016 pour suivre les enseignes de distribution locales, un autre devrait bientôt ouvrir aux Pays-Bas. Son chiffre d’affaires devrait atteindre le million d’euros en 2017, après 550 000 euros en 2016.

L’argument convaincant
Avec 350 points de vente en plus de son site internet, Jimini’s revendique d’avoir fait manger des insectes à plus d’1 million de personnes en France et en Europe.

Jimini’s en chiffres
Chiffre d’affaires : 550 000 euros en 2016
Effectif : 15 personnes
Montant de l’investissement : 1 million d’euros
Investisseurs : Comptoir de l’innovation, Bpifrance
Secteur : agroalimentaire

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

ARTICLES LES PLUS LUS