Jeff Bezos souhaite créer une capsule de livraison pour la Lune avec Blue Origin

Alors que SpaceX annonce un vol habité autour de la Lune pour fin 2018, son concurrent Blue Origin demande l'aide de la Nasa pour développer un service de livraison à destination de la Lune. Dans un courrier de sept pages, que le Washington Post a pu consulter, Jeff Bezos explique vouloir développer un service de livraison pour une colonie établie sur la Lune.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Jeff Bezos souhaite créer une capsule de livraison pour la Lune avec Blue Origin
New Shepard, la fusée réutilisable de Blue Origin.

Blue Origin souhaite fabriquer une capsule pouvant livrer tout le matériel nécessaire à l'établissement d'une colonie sur la Lune. Dans un document de sept pages, transmis à la Nasa et Donald Trump, et que le Washington Post a consulté, Jeff Bezos détaille son plan. Ce dernier a, par la suite, confirmé l'authenticité de ce document.

"Il est temps que les Etats-Unis retournent sur la Lune, et y reste cette fois", a déclaré Jeff Bezos en réponse à une question du Washington Post. Ainsi, le fondateur de Blue Origin souhaite créer une capsule amenant tout le matériel nécessaire à l'établissement d'une colonie sur la Lune, et plus largement développer un service de livraison pour cette colonie.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cette capsule, nommée Blue Moon, pourrait porter jusqu'à 4 500 kilos de charge utile, précise Blue Origin. Elle pourrait être envoyée sur la Lune à partir de plusieurs fusées : celle de la Nasa Space Launch System, Atlas V la fusée de United Launch Alliance (coentreprise entre Lockheed Martin et Boeing) et la fusée New Glenn que Blue Origin est actuellement en train de développer.

Au-delà de la simple livraison de matériels, Blue Moon serait aussi dotée d'un bras robotisé et de plusieurs instruments lui permettant d'examiner la surface lunaire.

Une première mission lunaire en juillet 2020

Jeff Bezos imagine envoyer une première mission sur la Lune en juillet 2020, mais demande l'aide de la Nasa dans sa lettre pour la mener à bien, explique le Washington Post. En effet, si Blue Origin compte s'inspirer de la technologie qu'elle utilise sur son lanceur réutilisable New Shepard pour développer son atterrisseur lunaire, elle a besoin de l'expertise de la Nasa pour confirmer les technologies qu'elle développe.

L'agence américaine a déjà démontré sa volonté de travailler avec des sociétés privées. Dans le cadre de partenariats elle leur fournit alors une expertise technique mais aucun financement, précise le journal américain, comme c'est par exemple le cas avec SpaceX. Après l'annonce du plan de SpaceX pour aller sur Mars, c'est finalement sur la Lune que semblent se rabattre les sociétés privées Blue Origin, mais aussi SpaceX.

Léna Corot Journaliste à L'Usine Digitale

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS