Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Jeff Bezos présente Blue Moon, l'alunisseur de Blue Origin

Simon Chodorge

Publié le

Vidéo Blue Origin a dévoilé le 9 mai Blue Moon, son prototype d'alunisseur. Présenté par le fondateur milliardaire de l'entreprise, Jeff Bezos, le projet vise à préparer le retour des États-Unis sur la Lune en 2024.

Jeff Bezos présente Blue Moon, l'alunisseur de Blue Origin
Le fondateur de Blue Origin, Jeff Bezos, dévoile le projet d'alunisseur Blue Moon.
© Blue Origin

Jeudi 9 mai, à Washington D.C. (États-Unis) Blue Origin a présenté pour la première fois Blue Moon, son prototype d’alunisseur. Aux côtés de Space X et Stratolaunch Systems, l’entreprise américaine fait partie des principaux acteurs privés du “new space”. Le projet a été dévoilé par le milliardaire Jeff Bezos, fondateur de Blue Origin plus connu pour être le PDG d’Amazon.

À l’aide de Blue Moon, Blue Origin souhaite transporter des équipements sur la Lune d’ici 2024. "C'est un véhicule incroyable et il ira sur la Lune", a promis au public Jeff Bezos. En octobre 2018, Blue Origin avait signé un accord avec la NASA sur le développement de modules lunaires larges.

Blue Moon pourra transporter quatre rovers

Blue Moon est reconnaissable par une grande sphère en son centre : il s’agit de son réservoir de carburant, à savoir une combinaison d’oxygène liquéfié et d’hydrogène liquéfié. Posé sur quatre pieds, l’atterrisseur sera doté d’un nouveau moteur de Blue Origin : le BE-7 qui produira une force de poussée de plus de 4500 kilos. Le moteur BE-7 sera disponible à la vente pour d’autres entreprises du secteur. Un premier test à terre est prévu pour l’été 2019.

En développement depuis trois ans, Blue Moon pourra transporter plusieurs tonnes de cargaison selon Blue Origin. Le module pèse environ trois tonnes à vide et 15 tonnes avec le plein de carburant. Sa capacité de fret oscille en 3,6 tonnes pour la version présentée et 6,5 tonnes pour un modèle plus grand.

Il pourrait embarquer des équipements scientifiques mais aussi jusqu’à quatre rovers, dont un rover pressurisé pour astronautes. Selon l’entreprise, Blue Moon serait également capable de transporter un module d’ascension pour effectuer d’éventuelles navettes entre la Lune et une station en orbite. Blue Moon n’est néanmoins pas conçu pour embarquer des astronautes.

Blue Origin promet d’être prêt pour 2024

L’alunisseur développé par Blue Origin est conçu pour atteindre le pôle sud de la Lune. C’est dans cette région que se trouve de l’eau glacée. Une ressource qui permettrait de produire de l’hydrogène et du carburant pour d’autres missions spatiales.

Le premier lancement de Blue Moon n’a pas encore été annoncé. Jeff Bezos a néanmoins mentionné la date butoir de 2024. C’est l’année durant laquelle les États-Unis souhaitent renvoyer des humains sur la Lune, un objectif fixé par l’administration de Donald Trump.

Cette future mission permettra sans doute à des entreprises privées du secteur de décrocher des contrats auprès de l’agence spatiale américaine. Dans cette perspective, la présentation de Blue Moon est certainement un appel du pied à la NASA. "Nous pouvons aider à tenir ce délai mais seulement parce que nous avons commencé il y a trois ans", a argumenté le patron de Blue Origin.

Blue Origin travaille également au développement d’un lanceur pour charges lourdes avec un premier étage réutilisable, New Glenn. Jeff Bezos a confirmé qu’elle serait terminée pour 2021.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle