Jean-Yves Le drian, Ministre de la défense

Publié le

Jean-Yves Le drian, Ministre de la défense

C’était une évidence. Longtemps chargé des questions de défense au Parti socialiste, Jean-Yves Le Drian n’a pas tardé à s’imposer dans ses nouveaux habits de ministre. Organisation du retrait des troupes françaises d’Afghanistan, intervention au Mali : le Breton est devenu l’un des membres du gouvernement les plus en vue. Il a également accompagné d’un œil bienveillant la tentative de fusion d’EADS avec le britannique BAE Systems, « une opportunité considérable », regrette-t-il. Gestion de « l’après-guerre » au Mali, traduction des orientations du Livre blanc de la défense dans une prochaine loi de programmation militaire, Jean-Yves Le Drian paraît assuré de se succéder à lui-même en cas de remaniement ministériel. Dassault, Nexter, Thales et autre Safran sont prévenus : le locataire de l’hôtel de Brienne se considère comme « le ministre des industries de défense ». Il n’hésitera pas, assure-t-il, à s’immiscer dans leur stratégie et à peser de tout son poids pour « remettre quelques briques solides sur l’Europe de la Défense […] sinon l’Europe risque le déclassement stratégique ».

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte