Jean-Pierre Jouyet proposé pour prendre la tête de la CDC

Les commissions des deux chambres se prononceront sur le sujet après l’avis rendu par la commission de déontologie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Jean-Pierre Jouyet proposé pour prendre la tête de la CDC

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé ce 28 juin qu’il allait proposer l'actuel président de l’Autorité des marchés financiers et proche de François Hollande pour prendre la tête de la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

Cette nomination n’est pas une surprise car le journal Le Monde avait affirmé le mois dernier que François Hollande souhaitait nommer l’ancien directeur adjoint de cabinet de Lionel Jospin à la tête de cette institution. Plusieurs sources gouvernementales avaient confirmé que cette nomination pourrait intervenir après les élections législatives.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Il avait été précisé dans l’article que Xavier Musca, ex-secrétaire général de l'Elysée qui lorgnait lui aussi sur ce poste, lui succèderait à l'AMF.

Selon le président de la commission des Finances du Sénat, Philippe Marini (UMP), contacté par l’AFP, la compétence de Jean-Pierre Jouyet est incontestable pour ce poste. Mais le sénateur a souligné sa proximité avec le président de la République actuel. "Compte tenu de cette situation, à chaque fois que la CDC prendra une décision, on pensera que c'est le président qui l'a prise", a-t-il commenté.

ENA, Industrie, Bercy

Jean-Pierre Jouyet est un haut fonctionnaire, qui a été dans la même promotion que l’actuel président de la République à l’ENA en 1980. Il a ensuite été directeur de cabinet du ministre de l'Industrie Roger Fauroux (1988-1991), puis directeur-adjoint du cabinet de Jacques Delors président de la Commission européenne (1994-1995) avant d'occuper le même poste auprès du Premier ministre Lionel Jospin (1997-2000).

Il a été nommé directeur du Trésor à Bercy jusqu'à l'arrivée de Nicolas Sarkozy en 2004 qui le fait nommer ambassadeur chargé des questions économiques internationales. . En 2005, il préside quelques mois Barclays France avant de prendre la tête de l'Inspection des finances jusqu'en 2007.

Il est ensuite entré au gouvernement sous la présidence de Nicolas Sarkozy en tant que secrétaire d'Etat aux Affaires européennes (mai-2007-décembre 2008). Il a été très présent notamment durant les six mois de présidence française de l'Union européenne. Le 15 décembre 2008, il devient président du gendarme français de la Bourse, l'Autorité des marchés financiers (AMF).

L’ancien président Nicolas Sarkozy avait décidé en janvier de geler les nominations à la tête des établissements publics jusqu'à la présidentielle, "dans un souci démocratique".

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS