Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Jean-François Fabre délégué FO de psa Sevelnord « ne pas planter la boîte »

,

Publié le

Jean-François Fabre délégué FO de psa Sevelnord « ne pas planter la boîte »
Jean-François Fabre délégué FO de PSA Sevelnord

Une nuit, il s’est réveillé en sursaut et s’est levé pour noter une idée. Une contre-proposition à un point en discussion avec la direction de Sevelnord. « C’est la dure vie du syndicaliste », s’amuse Jean-François Fabre. Pendant trois mois, les négociations ont été intenses. Une réunion par semaine, les rencontres avec les salariés, les syndicalistes, les politiques. Les allers-retours à Paris. Des journées de 12 heures. Un forfait de téléphone qui explose. « On avait conscience qu’on allait être regardés par tous avec cet accord de compétitivité. On n’avait pas le droit d’être à côté de la plaque. » Son syndicat, officiellement contre, n’a pas signé l’accord national du 11 janvier. Jean-François Fabre doit naviguer dans la ligne FO, en préservant la feuille de paie. « Je n’ai pas fait ça dans mon petit coin, il y avait les délégués FO de l’usine, la fédération, la confédération, pour approfondir les questions juridiques ou débloquer les situations. Mailly est même allé voir Varin ! » Son obsession : ne pas signer un texte qui remettrait en cause le droit du travail, mais « ne pas planter la boîte » non plus. Avec la direction, le dialogue reste courtois, malgré des tensions. « Après les négo, le DRH m’a dit que, quand il m’avait vu arriver avec mon tee-shirt rouge siglé FO, il avait senti que ça allait chauffer… » Il se souvient des « dix paquets de feuilles à parapher ». Pas facile. « En face, il y a 2 500 personnes… » Puis c’est la décompression, le vide et, heureusement, les vacances de juillet. « Un gars est venu nous offrir des bonbons pour nous remercier d’avoir sauvé l’usine. C’est pas pour ça qu’on fait ça, mais ça fait plaisir. »

Sa négo La signature, en juillet 2012, du premier accord de compétitivité de l’automobile.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle