Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Jean-Dominique Senard restera président de Michelin "jusqu’au bout", en mai

, , , ,

Publié le

Les statuts de la commandite Michelin ne prévoyant pas de démission possible pour son président, Jean-Dominique Senard devra, quoi qu’il en soit, aller jusqu’au terme de son mandat, en mai 2019.

Jean-Dominique Senard restera président de Michelin jusqu’au bout, en mai
Jean-Dominique Senard restera chez Michelin jusqu'à mi-mai, quoi qu'il arrive.
© Pascal Guittet

Il y avait comme une ambiance de fin d’histoire, ce 23 janvier au soir, à l’Aventure Michelin de Clermont-Ferrand. Le musée de la manufacture, implanté à quelques centaines de mètres du siège de Bibendum, célébrait en grande pompe ses 10 ans d’existence. Pour l’occasion était réuni un parterre d’élus, de militaires, de journalistes et autres chefs d’entreprise de la région, pressés de voir peut-être pour la dernière fois le "big boss" en personne. Pas question pour Jean-Dominique Senard, encore officiellement président du groupe Michelin jusqu’en mai, de manquer cette occasion de venir saluer tous ses invités. Et ce, malgré un agenda démoniaque !

Le visage marqué par les allers-retours incessants entre Clermont-Ferrand et Paris pour préparer sa prise de fonction à la tête du groupe Renault, JDS, fidèle à son style, est apparu disponible pour chacun. Un brin "nostalgique", de son propre aveu. "C’est une période un peu étrange pour moi, confie-t-il. J’accomplis beaucoup de tâches pour la dernière fois. C’est très émouvant." Pourtant, pas question de tirer déjà un premier bilan de son passage à la tête du géant mondial du pneumatique. "Il est trop tôt. Chaque chose en son temps. J’aurai l’occasion de m’exprimer sur ce sujet lorsque moment sera venu. Quoi qu’il en soit, je resterai jusqu’au bout de mon mandat."

En effet, même en prenant la tête de Renault ce matin, Jean-Dominique Senard, président de Bibendum depuis 2012, ne pourra pas quitter tout de suite ses fonctions chez Michelin. "La démission n’est pas prévue par les statuts de la manufacture. Je serai là jusqu’en mai prochain. D’ailleurs, c’est moi qui présenterai les résultats financiers de 2018, le 11 février, comme prévu. Ce sont mes résultats, que voulez-vous, il faut bien que je les assume !", sourit-il.

AG des actionnaires le 17 mai

JDS restera donc président du groupe Michelin jusqu’au 17 mai 2019, date de l’assemblée générale des actionnaires à Clermont-Ferrand. Le passage de relais avec son successeur, Florent Menegaux, désigné depuis près d’un an, se fera alors officiellement. "Heureusement, j’avais prévu depuis longtemps ma succession, sans avoir envisagé ce scénario bien sûr [NDLR : son arrivée chez Renault]. Tout a été préparé. Je loue l’anticipation de ma succession !" Le dauphin naturel de Jean-Dominique Senard, entré dans le groupe en 1997, se rode depuis février 2018 à assumer les plus hautes fonctions au sein de la galaxie Michelin. Florent Ménégaux, 57 ans, directeur général exécutif depuis 2017, en connait déjà tous les rouages. En cas de surmenage, Jean-Dominique Senard sait qu’il pourra s’appuyer sur lui !

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle