Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Jean-Christophe Quémard, PSA : "le low-cost n'est pas une voie pour nous"

, ,

Publié le

Entretien La gamme C, généraliste, se présente comme le nouveau challenge industriel et commercial de Citroën. Jean-Christophe Quémard, directeur des programmes chez PSA revient sur ce repositionnement qui vise à améliorer la différenciation entre les marques du groupe tout en optimisant l'usage de son outil industriel.

Jean-Christophe Quémard, PSA : le low-cost n'est pas une voie pour nous

L’Usine Nouvelle - Comment va se positionner la nouvelle gamme généraliste de Citroën (dite "gamme C") ?

Jean-Christophe Quémard - La gamme C adoptera un positionnement différent du reste de nos modèles mais sans être low-cost. Il faut aujourd’hui répondre aux attentes d’une clientèle à la recherche d’un équilibre de prestations différentes. Beaucoup de clients ont pris du recul par rapport à des critères comme les performances d’accélération, de freinage ou de tenue de châssis par exemple. Mais, les attentes ont en revanche évolué sur des critères comme la praticité et la connectivité.

Quelle différence avec le low-cost ?

Nous avons identifié une demande pour un produit pratique et sympathique, correspondant à un nouveau mode de vie. Contrairement au low-cost, où toutes les prestations sont proposées avec une qualité minimum, les véhicules de la gamme C comporteront des aspérités mais sur des points précis. Nous sommes persuadés qu’il y a des parts de marché à prendre mais le low-cost n'est pas une voie pour nous.

Comment comptez-vous réduire les coûts pour proposer ces véhicules à des prix abordables ?

La réponse réside dans la modularité de nos plateformes. Cette modularité nous permet par exemple d’assembler un break ou une berline sur la même plateforme et ainsi d’accompagner ce repositionnement de Citroën. L’évolution de notre outil industriel se fera ainsi au gré des lancements de la gamme C. On va vers un modèle à deux plateformes avec beaucoup de simplification du processus industriel.

Est-il prévu dans ce cadre de réutiliser des éléments d’anciens modèles ?

Pour réduire les coûts et parmi tous les modules que l’on a, il y a des solutions techniques éprouvées qui apportent de bonnes réponses. Le climatiseur de la 301 est celui que l’on retrouve sur la 206 et cela ne pose aucun problème. Donc, a priori, cette solution sera utilisée pour la gamme C. Dans le premium, il faut afficher des progrès dans tous les critères entre deux modèles mais dans un positionnement généraliste il n’y a pas cette contrainte.

Julien Bonnet, à Genève

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle