Jean-Christophe Pic, président de la FNTR, insiste sur l’importance de l’Europe

Le président de la fédération nationale des transports routiers a consacré la première partie de son intervention à l’Europe, à l’occasion de la présentation de ses vœux aux membres de la fédération.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Jean-Christophe Pic, président de la FNTR, insiste sur l’importance de l’Europe

La Fédération nationale des transports routiers (FNTR) est résolument tournée vers l’Europe. A l’occasion de la présentation de ses vœux, son président, Jean-Christophe Pic, a beaucoup insisté sur l’Europe : "Nul doute que la construction européenne sera, au premier semestre de cette année, au cœur des débats", a-t-il affirmé dès le début de son intervention, juste après les souhaits d’usage pour la nouvelle année. "L’Europe est au centre des problématiques qui se posent à notre secteur. L’Europe est aussi une partie de la solution à nos problèmes."

Pour Jean-Christophe Pic, c’est à l’international que se joue l’avenir des entreprises de transport routier. Or 85% de l’activité du transport routier français se déroule dans l’Hexagone, ce qui signifie que les entreprises françaises subissent directement les aléas de la conjoncture économique française. "Nos clients réclament aujourd’hui à nos entreprises des solutions de transport et logistiques globales", insiste Jean-Christophe Pic.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Harmoniser la concurrence

Selon lui, pour mieux s’exporter, les entreprises doivent réunir trois conditions. D’abord retrouver une meilleure compétitivité, qui passe par une modernisation du transport routier, une adaptation de la réglementation et une simplification administrative. Ensuite considérer l’implantation hors des frontières comme une réponse aux mutations du marché, "un pavillon routier français hémiplégique est condamné. Les lignes Maginot sont faites pour être contournées". Enfin, travailler aux nécessaires harmonisations de la concurrence : "Nos chefs d’entreprises ne redoutent pas la concurrence. Ils entendent simplement se battre avec les mêmes armes que leurs concurrents."

Sur ce dernier point, Jean-Christophe Pic liste les nécessaires évolutions réglementaires, en conclusion de la séquence "Europe" de son discours :

- l’ouverture rapide d’une réflexion européenne sur la réglementation applicable aux "travailleurs hautement mobiles" ;

- la mise en œuvre d’une règlementation européenne sur le transport de moins de 3,5 tonnes ;

- le renforcement des contrôles en matière de cabotage illégal.

Patrice Desmedt

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS