Jean-Camille Uring est reconduit à la présidence du Symop

Le président sortant du Symop, Jean-Camille Uring, est logiquement réélu pour un nouveau mandat de deux ans. Il poursuivra son action en faveur de la réindustrialisation.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Jean-Camille Uring est reconduit à la présidence du Symop

Il n’y a pas eu de suspens. Jean-Camille Uring, président sortant du Symop, était le seul candidat à sa succession. Une situation logique pour le syndicat des machines et technologies de production, membre de la fédération des industries mécaniques (FIM).

Elu il y a deux ans, Jean-Camille Uring, membre du directoire du groupe Fives, avait lancé en 2012 la démarche "Productivez !". Il s’agissait de convaincre les industriels d’investir afin d’augmenter leur productivité. Il était normal de le reconduire pour mener à bien son projet (sa croisade ?) et peser pour la réussite du dispositif "Robot Start PME", mis en place par l’Etat pour aider les PME à installer des robots industriels. En 2005 déjà, le Symop avait été l’initiateur de l’opération "Robotcaliser : robotiser pour ne pas délocaliser".

Dans le climat économique morose, Jean-Camille Uring entend convaincre les chefs d’entreprises de ne pas renoncer à leurs investissements, afin de se donner les armes pour ne pas tomber dans une spirale négative.

Patrice Desmedt

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS