Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Jean-Bernard Lévy remplace Henri Proglio à la tête d’EDF

Ludovic Dupin , , , ,

Publié le

Henri Proglio sera bien arrivé au terme de son mandat de PDG d'EDF mais n’aura pas réussi à être prolongé. François Hollande a préféré le changement, en nommant le PDG de Thales Jean-Bernard Lévy à la tête du premier électricien et nucléariste mondial.

Jean-Bernard Lévy remplace Henri Proglio à la tête d’EDF © D.R. - Medef

Henri Proglio n’est pas reconduit à la tête d’EDF et c’est Jean-Bernard Lévy qui lui succédera. L’homme ne vient pas de l’énergie mais est un dirigeant d'expérience. Il a été Président du Directoire de Vivendi de 2005 à 2009, dont il a mené la restructuration. Depuis fin 2012, il est PDG de Thales, groupe spécialisé dans la Défense, l’Aérospatial et les nouvelles technologies de l’information. Thales a affiché une croissance de plus de 7% en 2013 et des objectifs similaires sont attendus en 2014, autant dire que le PDG de 59 ans part en rendant une courte mais bonne copie.

Candidat surprise

Parmi la dizaine de candidats potentiels évoqués pour succéder à Henri Proglio, le nom de Jean-Bernard Lévy n’était jamais sorti. D’après nos informations, Henri Proglio avait bien été choisi par Matignon et par le ministère de l’Ecologie pour se succéder à lui même, mais c’est l’Elysée qui a imposé un changement au final. Désormais, reste à suivre la voie administrative classique. Ce jeudi 16 octobre, le comité des nominations d’EDF se réunira pour nommer douze administrateurs. Ces derniers avaliseront la nomination de Jean-Bernard Lévy à son poste lors de l’Assemblée générale du groupe le 21 novembre 2014.

Défis multiples

Le nouveau patron reprend un groupe avec des résultats financiers et un endettement sains. Mais c’est aussi une société qui doit mener de nombreux projets : la prolongation de la durée de vie des réacteurs nucléaires en France, la programmation de la transition énergétique, la construction de deux réacteurs EPR en Grande-Bretagne, l’accroissement de la disponibilité du parc de centrales tricolore… Les défis ne manquent pas pour le nouveau PDG, qui entrera en fonction le 22 novembre.

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle