Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Jean-Bernard Lévy met EDF en ordre de marche pour l’après COP21

Ludovic Dupin , ,

Publié le

Dans une interview accordée à l’Usine Nouvelle, le PDG Jean-Bernard Lévy explique qu’il engage son groupe dans une relative décentralisation et dans un plus fort engagement en matière de renouvelable . 


Jean-Bernard Levy - Crédits Stephane LAVOUE / PASCO 

Pour EDF, il y aura sans doute un avant et un après Jean-Bernard Lévy, le PDG en poste depuis janvier 2015. A quelques jours de la COP21, le grand patron explique, dans une interview accordée à l’Usine Nouvelle (numéro 3446 – semaine du 26 novembre au 2 décembre), comment le groupe prend la voie des énergies renouvelables et accepte d’ouvrir en partie le modèle du monopole monolithique, en s’ouvrant à des rapprochements dans les régions.

"EDF évolue car le modèle monolithique, centralisé, n'est pas tout. Il continue à fonctionner, mais il doit coexister avec un nouveau modèle, décentralisé, dans lequel les clients sont acteurs de leur production et de leur consommation", assure-t-il. "Il nous faut conserver le modèle actuel, très efficace, très compétitif, comme socle de la production, et le compléter avec un marché ouvert, plus flexible et plus décentralisé", explique-t-il.

Reste qu’il n’est pas facile de changer une mentalité ancrée dans la culture d’entreprise depuis sa création en 1946 et voulue pour accélérer la reconstruction de la France.

Mais aujourd’hui EDF n’est plus le seul producteur de l’Hexagone et pour s’adapter à ce monde, il doit faire preuve "d’une vision et d'une grande maîtrise technologique de la part de tous les acteurs. Il faut assurer l’équilibre des réseaux, ce qui est fait par RTE. Il faut développer l’intelligence des systèmes et des réseaux, c’est la mission d’ERDF, et aussi parfois d'EDF", explique Jean-Bernard Lévy.

Pas d’électricité sans nucléaire

Outre cette altération du modèle d’EDF, Jean-Bernard Lévy veut influer sur le mix électrique français en ouvrant plus massivement son groupe aux nouvelles énergies renouvelables.

"Nous allons passer de 28 GW de capacités installées aujourd’hui dans le monde à plus de 50 GW en 2030", décrit-il. Il s’agit d’une part d’optimiser le parc hydroélectrique français mais aussi de développer l’éolien offshore et de répondre aux appels d’offres solaires. "Nous serons les premiers à mettre en service des parcs éoliens au large des côtes françaises", se réjouit-il.

Cependant, il se refuse de croire à un modèle 100 % renouvelable pour la France promu par des agences comme l’Ademe : "Il y a beaucoup d’incertitudes dans l’établissement des hypothèses qui sous-tendent ce scénario (…) Nous y voyons davantage une description d'un scénario un peu théorique qu'une analyse réaliste de faisabilité", assure-t-il.

Pour Jean-Bernard Lévy, le mix doit cependant conserver une place majeure pour le nucléaire car "même avec beaucoup d’énergies renouvelables, sans électricité nucléaire, il n’y a plus d’électricité en France… Pas même à l’horizon 2030 car les besoins du pays ne peuvent pas être atteints sans faire appel à l’atome".

En ce qui concerne la COP21, le grand patron ne croit pas que Paris soit la fin de l’histoire : "Les décisions prises ne permettront forcément pas de démontrer dès maintenant qu'on est sur la trajectoire de 2 °C", décrit-il.

Mais il y voit au contraire le début de la bonne dynamique pour atteindre dans quelques années la trajectoire d’émissions qui limitera le réchauffement en dessous de 2°C : "Nous pourrons alors dire que c’est à Paris que la rupture a eu lieu"

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle