Jean-Bernard Lévy défend une "vision de long terme" pour la transition énergétique

PARIS (Reuters) - Le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, défend une "vision de long terme" pour abaisser la part de l'électricité d'origine nucléaire en France, dans une interview à paraître mardi 6 juin dans Les Echos.

Partager

Jean-Bernard Lévy défend une
Le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy défend une "vision de long terme" pour abaisser la part de l'électricité d'origine nucléaire en France.

"Il serait bien que nous puissions à nouveau trouver le chemin qui aligne la trajectoire énergétique, définie par l’Etat, et l’intérêt social d’EDF, dont le conseil d’administration et moi-même sommes garants", déclare Jean-Bernard Lévy dans une interview à paraître dans Les Echos mardi 6 juin. "On a constaté récemment que, si les deux ne sont pas alignés, cela génère de l’inefficacité, de l’incompréhension."

Jean-Bernard Lévy dit avoir rencontré "tout récemment" le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, et estime qu'"il est essentiel pour EDF de s’impliquer très activement dans la mise en oeuvre de cette transition énergétique en l’abordant avec une vision de long terme et des arguments et des scénarios objectifs".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

De nouveaux réacteurs en service d'ici 2050 ?

Alors qu'Emmanuel Macron a repris l’objectif de ramener la part du nucléaire à 50% de la production d’électricité en France d’ici à 2025, EDF avait démenti le 22 mai une information de presse selon laquelle il aurait un plan visant à repousser cet objectif à 2050.

Prié de dire si EDF vise 2050 plutôt que 2025, le PDG fait cette réponse aux Echos : "En 2050, une très grande partie de notre parc de réacteurs nucléaires aura cessé de produire. Et nous aurons, d’ici là, dû construire et mettre en service des nouveaux réacteurs, comme l’Etat nous a demandé de le préparer. Ce que nous faisons, bien entendu. Pour éviter d’avoir à construire des centrales au gaz en France et à importer massivement du gaz."

Pour Reuters, Dominique Rodriguez

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    LES ECHOS
ARTICLES LES PLUS LUS