JE ME METS A MON COMPTE

Partager


Je mets à mon compte avec l'aide de mon employeur


Sites utiles
* l'agence pour la création d'entreprise.

* site du réseau des boutiques de gestion.

* site du réseau vouloir entreprendre.

* site du conseil de l' ordre des experts-comptables.

* site de l'association parisienne Synergies créateurs.

* site de l'association France incubation, accompagnant les porteurs de projets.

Les bons plans vers l'essaimage
> Le congé création d'entreprise
Non rémunéré, pour une période de douze mois, renouvelable.
Vous devez justifier d'au moins vingt-quatre mois d'ancienneté.
Adressez votre demande à votre employeur 2 mois avant, par lettre
recommandée avec accusé de réception (LRAR), et précisez la date du
début du congé, la réduction éventuelle des horaires demandées, la
nature des activités de la future entreprise et la date de départ
souhaitée.
Au terme de ce congé, vous pourrez soit reprendre votre poste initial,
soit démissionner pour voler de vos propres ailes.

> Le congé sabbatique
Non rémunéré, pour une période de 6 à 11 mois, à condition d'avoir au
moins 6 ans d'activité professionnelle, dont 3 dans l'entreprise et ne
pas avoir pris de congé de cette nature depuis 6 ans.
Parlez-en d'abord avec votre employeur pour prendre en compte ses
contraintes et organiser votre remplacement. Puis informez-le 3 mois
avant par LRAR. Vous pourrez également être réintégré si vous le
désirez, au terme du congé.

> Le CIF (congé individuel de formation),
Ce congé, d'une durée d'un an, est ouvert aux CDD et CDI justifiant de
24 mois d'ancienneté, dont 12 dans l'entreprise. Il permet de s'inscrire
dans la formation de son choix, après acceptation du dossier par
l'employeur et par l'organisme chargé des fonds du CIF qui prend en
charge une partie des coûts.
Le CIF permet de garder de 80 à 100 % de son salaire et de se libérer à
temps partiel ou complet pour se consacrer à son projet, tout en
conservant son emploi.

> Les indemnités de chômage
La convention Unedic stipule que les salariés créateurs-repreneurs
peuvent bénéficier de l'indemnité de chômage, même s'ils ont
démissionné, dans le cas où leur ex-employeur doit cesser son activité
dans les 36 mois qui suivent la création (ou la reprise).

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS