Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

"Je confirme ma démission", Robert Leblanc, ex-président du comité Ethique du Medef

,

Publié le , mis à jour le 06/03/2013 À 14H18

Le président du comité Ethique du Medef, Robert Leblanc, a présenté sa démission mardi 5 mars au soir. En cause, un mail envoyé à Laurence Parisot deux jours plus tôt dans lequel, au nom du comité Ethique, il exprimait son désaccord sur un éventuel changement des statuts demandé par la patronne des patrons.

Je confirme ma démission, Robert Leblanc, ex-président du comité Ethique du Medef © D.R. - L'argus de l'assurance

Sommaire du dossier

Les entreprises citées

[ACTUALISATION] : Cinq autres membres du comité ont annoncé leur démission.

"Je confirme ma démission, mais je ne ferai pas de commentaires. C’est un acte qui parle de lui-même", ainsi Robert Leblanc, contacté par l’Usine Nouvelle, a confirmé l’annonce de son départ du poste de président du comité Ethique du Medef. Le message est clair.

L’information est sortie tôt dans la matinée, dans un tweet d'un journaliste du Figaro :

 

 

Le site du quotidien précise que Robert Leblanc, également PDG d'AON France et président du Mouvement des entrepreneurs et dirigeants chrétiens, "a rendu son mandat mardi soir à Laurence Parisot". Une information que le principal interessé n'a pas souhaité commenter.

Si l’ancien président du comité Ethique, depuis sa création en 2008, nous a confirmé cette démission, la voix officielle du Medef n’a pas voulu répondre à nos questions à ce sujet.

La situation entre les membres de l’organisation patronale semble tendue.

Dimanche 3 mars déjà, toujours selon le Figaro, Robert Leblanc aurait envoyé un mail à Laurence Parisot pour exprimer, au nom du comité Ethique, sa désapprobation sur un éventuel changement des statuts. Le 1er mars, la présidente du Medef s’était déclarée candidate à sa propre succession. Dans une interview au journal Le Monde, elle exprimait son intention de modifier les statuts du Medef pour pouvoir se maintenir à son poste actuel ou pouvoir candidater à un troisième mandat.

Une démission réclamée par Parisot

Une décision qui aurait fait réagir lors de la réunion mensuelle du comité Ehique du 1er mars. En fin de réunion, explique le Figaro, "Robert Leblanc aurait décidé d’interroger les membres du comité pour recueillir leur avis au sujet de la modification des statuts de l’organisation demandée par Laurence Parisot". La plupart des personnes présentes à la réunion auraient manifesté leur désaccord à ce propos.  

Le mail envoyé suite au "sondage" des membres du comité Ethique aurait provoqué "une vive réaction dans le camp de la présidente du Medef", estimant que le comité avait outrepassé ses fonctions. Mis en place par Laurence Parisot en 2008, "le comité Ethique a pour mission d’apporter des réponses aux nombreuses questions exprimées par la société civile vis-à-vis de l’entreprise et de l’économie de marché", lit-on dans un communiqué de presse de l’époque, publié sur le site du Medef.

Le Figaro ajoute que la patronne des patrons pointe du doigt un autre problème : l’un des candidats déclaré à sa succession, Geoffroy Roux de Bézieux, siège au sein de ce comité.

"Depuis dimanche soir, Laurence Parisot ne cesse de réclamer la démission de Robert Leblanc, qui a finalement accepté", conclut le quotidien.

Elle a finalement obtenu cette démission, mais en tirera-t-elle vraiment profit ?

Elena Bizzotto

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle