Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

«Je cherchais une mission liée à mes compétences »

, , ,

Publié le

Véronique Ménard, 28 ans, ingénieur en sûreté nucléaire chez EDF

« J’aime les voyages, mais pas passifs. Je ne conçois pas de visiter un pays en touriste, j’ai envie de m’y investir, de travailler avec les gens du pays pour mieux les rencontrer. » C’est avec Planète Urgence, une association qui gère les congés solidaires, que Véronique Ménard est partie en compagnie de son ami au Bénin, en février et en mars. « Nous cherchions une mission sur laquelle nous pouvions apporter quelque chose lié à nos compétences techniques ».

Diplômée des Ponts et chaussées, ingénieur en sûreté nucléaire chez EDF à Cherbourg, Véronique Ménard a passé deux semaines à Cotonou, à faire l’audit d’une ONG italienne implantée de longue date qui vient en aide aux jeunes filles placées dans des familles ou travaillant sur les marchés, non scolarisées et parfois violentées. C’était une mission de « capitalisation de l’information » pour retracer l’historique de l’association, qui employait alors 300 personnes et gérait une dizaine de projets différents. « Beaucoup d’anciens étaient proches du départ, l’ONG souhaitait conserver la mémoire de sa création et de son développement. »

Pendant deux semaines, le couple mène des entretiens auprès des salariés et des volontaires, se déplace dans les lieux où agit l’association, rédige un rapport. « Dans mon métier, je fais tous les jours de l’audit, cette mission utilisait bien les capacités d’analyse, de synthèse, de gestion de projet, de l’ingénieur. Et j’avais l’avantage de venir de l’extérieur. » Le couple a pris deux semaines de congés pour assurer cette mission, plus une troisième pour voyager dans le pays. Les frais ont été à sa charge sous la forme d’un don fait à l’association, défiscalisé à 66%. La jeune femme a apprécié la formule : « Je n’ai pas le temps, dans l’année, de m’investir dans la vie associative. Le faire sur ses congés est une bonne solution. C’est une expérience humaine énorme qui apporte une ouverture d’esprit, forcément utile ensuite dans le travail. »

Réagir à cet article

Usine Nouvelle N°3401HSING

Vous lisez un article de l’usine nouvelle N°3401HSING

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 de L’Usine Nouvelle

Dans la même rubrique

Guide de l'ingénieur Cela demande du sang-froid et de la patience. Car succès médiatique ne signifie pas mécaniquement[…]

|

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle