Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Java prépare sa révolution pour s'adapter aux nouveaux usages

Publié le

Le salon "What's Next" réunit actuellement des développeurs et des éditeurs soucieux de faire évoluer les technologies Java, très utilisées pour le développement de logiciels. Objectif : répondre aux enjeux posés par la multiplication des terminaux, les nouvelles pratiques de communication dans l'entreprise et la croissance des volumes de données...

Java prépare sa révolution pour s'adapter aux nouveaux usages © C. Dutheil

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Très utilisées en coulisse, les technologies Java tiennent exceptionnellement le haut de l'affiche au cinéma le Grand Rex de Paris, du 26 au 27 mai 2011, à l'initiative de la société de services française Zenica. L'objectif est d'informer les développeurs et les entreprises sur les dernières avancées du "monde Java", mais aussi sur les évolutions à prévoir dans un futur proche. Et l'événement mobilise plusieurs centaines de développeurs venus écouter une quinzaine d'experts en provenance, entre autres, de Springsource (VMware), de Microsoft, d'Adobe et d'IBM.

Mais pas d'Oracle, pourtant "propriétaire" de la technologie Java depuis le rachat de Sun Microsystems en avril 2009. L'éditeur américain - pas franchement en odeur de sainteté auprès de plusieurs communautés open source précédemment animées par Sun - préfère sans doute à "What's Next" son grand salon JavaOne, qui se tiendra cette année du 2 au 6 octobre à San Francisco.

"Les nouvelles technologies bouleversent le développement"

À entendre Adrian Colyer, directeur technique de Springsource, les deux événements ne sont pas de trop. Dès l'ouverture des discussions, il a détaillé les enjeux que vont devoir relever les entreprises qui utilisent l'environnement de développement Java Spring pour la programmation de leurs applications.

Ils sont de quatre types : "la diversification des terminaux permettant d'accéder aux applications" ; "l'ajout d'une dimension sociale aux solutions métiers" ; "le volume croissance de données numériques à traiter" ("Big Data") ; et le "développement du cloud", autrement dit des services en ligne.

"Les nouvelles technologies bouleversent le développement", confirme Arnaud Cogoluegnes, architecte Java EE chez Zenica. "Pendant une dizaine d'années, nous avons surtout développé des  applications professionnelles pour un type de client : l'ordinateur. On passe désormais à une multitude de terminaux très différents : smartphones, tablettes..."

La révolution est en marche

Autre évolution notable : "Les utilisateurs des solutions ne veulent plus seulement consommer de la donnée mais ils recherchent davantage d'interactions", poursuit le spécialiste. "Ils se sentent souvent frustrés lorsqu'ils ne peuvent pas eux-mêmes réagir aux informations et demandent davantage de prise sur le contenu."

Résultat, "comme ce que l'on a pu voir avec les grosses machines que sont Twitter ou Facebook, les applications professionnelles vont être plus complexes à développer pour supporter la charge", estime Arnaud Cogoluegnes. Et c'est sans compter le souhait de certaines entreprises de faire évoluer leurs infrastructures matérielles et logicielles pour faire du "data mining" et analyser de très grands volumes de données provenant des grands sites sociaux, par exemple.

Mais la révolution est en marche, si l'on en juge par certaines innovations présentées sur What's Next. Le nouveau projet open source Orion, basé sur Eclipse, devrait par exemple permettre aux sociétés de développer une application à partir d'un service en ligne, sans se soucier des serveurs et d'autres contraintes matérielles.

Ainsi, à mesure que se démocratisent les techniques permettant de "monter en charge et d'avoir de la haute disponibilité, leurs développeurs vont gagner en productivité et être amenés à se spécialiser", prédit Arnaud Cogoluegnes. Cela prendra le temps qu'il faudra. Mais le monde Java s'y prépare...

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle