Japon: Des Jeux Olympiques sans spectateurs, l'option la moins risquée, selon des experts médicaux

par Kiyoshi Takenaka, Sakura Murakami et Rocky Swift

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Japon: Des Jeux Olympiques sans spectateurs, l'option la moins risquée, selon des experts médicaux
Les principaux experts médicaux au Japon ont mis en garde vendredi, dans un rapport, contre le risque d'une résurgence de l'épidémie de COVID-19 et ont estimé que la tenue de Jeux Olympiques cet été dans l'archipel sans spectateurs était l'option la moins risquée, un avis qui pourrait les mettre en porte-à-faux avec le comité d'organisation. /Photo prise le 17 juin 2021/REUTERS/Pawel Kopczynski

TOKYO (Reuters) - Les principaux experts médicaux au Japon ont mis en garde vendredi, dans un rapport, contre le risque d'une résurgence de l'épidémie de COVID-19 et ont estimé que la tenue de Jeux Olympiques cet été dans l'archipel sans spectateurs était l'option la moins risquée, un avis qui pourrait les mettre en porte-à-faux avec le comité d'organisation.

Ce rapport, piloté par le principal conseiller en santé du Japon, Shigeru Omi, a été publié après que la présidente du comité d'organisation de Tokyo 2020, Seiko Hashimoto, a déclaré au journal Sankei qu'elle souhaitait autoriser jusqu'à 10.000 spectateurs dans les stades.

Le Japon se prépare toujours activement pour l'organisation des Jeux, qui débuteront le 23 juillet, malgré les inquiétudes liées à une nouvelle vague de contaminations et une forte défiance du public.

"Cet événement est différent des événements sportifs ordinaires par son ampleur et son intérêt social et parce qu'il se déroule en même temps que les vacances d'été (…) il y a un risque que les déplacements de personnes et les interactions pendant les Jeux Olympiques augmentent les contaminations et mettent le système médical à rude épreuve", écrivent les experts dans leur rapport.

"Tenir avec des Jeux sans spectateurs est l'option la moins risquée et nous pensons, souhaitable", ajoutent-ils.

La présence des spectateurs venus de l'étranger a déjà été interdite par les organisateurs.

La décision finale concernant les spectateurs locaux sera prise lors d'une réunion qui se tiendra lundi entre les organisateurs des JO de Tokyo 2020, le Comité international olympique (CIO), le Comité international paralympique, le gouvernement japonais et la mairie de Tokyo.

"J'aimerais que (les Jeux) se déroulent avec des spectateurs. J'ai l'intention de me lancer dans la réunion à cinq dans cet esprit", a déclaré la présidente de Tokyo 2020 dans une interview publiée jeudi soir par le journal Sankei.

S'exprimant au début d'une réunion d'experts, Seiko Hashimoto a dit que les recommandations de Shigeru Omi y seraient débattues et permettraient d'éclairer les discussions entre le CIO et d'autres responsables.

Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a décidé jeudi d'assouplir les mesures d'urgence contre l'épidémie dans neuf préfectures, dont Tokyo, tout en maintenant certaines restrictions "de quasi-urgence".

Cette semaine, Shigeru Omi a déclaré que le nombre de spectateurs lors d'événements nationaux pourrait être porté à 10.000, mais uniquement dans les zones où les mesures de "quasi-urgence" ont été levées.

(Kiyoshi Takenaka avec Linda Sieg; version française Camille Raynaud et Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS