Japon: Contraction du secteur manufacturier à un plus bas en 3 ans

TOKYO (Reuters) - L'activité du secteur manufacturier au Japon s'est repliée en octobre à un plus bas de plus de trois ans, marquant une contraction pour un sixième mois consécutif sous l'effet d'un ralentissement des nouvelles commandes et de la production, montre l'enquête réalisée par Markit/Jibun Bank auprès des directeurs d'achats.
Partager
Japon: Contraction du secteur manufacturier à un plus bas en 3 ans
L'activité du secteur manufacturier au Japon s'est repliée en octobre à un plus bas de plus de trois ans, marquant une contraction pour un sixième mois consécutif sous l'effet d'un ralentissement des nouvelles commandes et de la production. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Les résultats de l'enquête publiés vendredi soulignent les pressions exercées sur l'économie japonaise, dépendante des exportations, dans un contexte de conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis - ses deux principaux partenaires.

L'indice PMI manufacturier calculé par Markit/Jibun Bank a chuté à 48,4 en octobre en données corrigées des variations saisonnières, se repliant à son niveau le plus bas depuis juin 2016.

En version "flash", il était ressorti à 48,5 après 48,9 en lecture définitive en septembre.

Il reste pour le sixième mois d'affilée sous le seuil de 50 qui sépare contraction et expansion de l'activité, comme sur la période mars-août 2016.

"Les signes inquiétants pour les industriels japonais sont apparus au début du quatrième trimestre", note Joe Hayes, économiste chez IHS Markit, le cabinet d'études qui réalise l'enquête.

"Avec la faiblesse de la croissance à travers l'Asie et les signes de fragilité au sein de l'économie domestique, il est difficile d'entrevoir un répit à court-terme", ajoute-t-il.

Ce déclin est dû en partie à un net recul de la demande, sous l'effet notamment des nombreux achats effectués en amont de la hausse de la TVA entrée en vigueur au 1er octobre.

D'après les résultats de l'enquête, les nouvelles commandes dans leur ensemble ont ralenti à un plus bas depuis 2016, la production industrielle et les nouvelles commandes à l'export marquant elles aussi une contraction.

(Daniel Leussink; Jean Terzian pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS