Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Japon : cinq sources d'information directes sur le web

Publié le

Plusieurs sites diffusent des informations en temps réel sur l'évolution de la situation au Japon. Du risque nucléaire aux modalités pour quitter le pays, voici une sélection de liens utiles.

Japon : cinq sources d'information directes sur le web © P. Guittet - L'Usine Nouvelle

Les entreprises citées

Alors que le Japon affronte une catastrophe nucléaire historique, les médias internationaux sont focalisés sur la situation sur place. Mais les couvertures en direct des événements ne répondent pas toujours à toute les questions. Particulièrement pour les personnes impliquées ou leurs proches, il peut être utile d'aller chercher l'information à la source. En voici quelques unes.

1. Ambassade de France au Japon


Au lendemain du séisme, la représentation française au Japon avait été fortement critiquée par des expatriés français, qui se sentaient abandonnés. Après avoir rassuré ses ressortissants, l'ambassade a mis en place sur son site un suivi très régulier de la situation. Cette gestion de crise a rendu au site web de l'ambassade sa place de référence pour les expatriés français. Les diplomates ont affirmé sur le fil Twitter officiel que leur site est "le mieux informé de toutes les ambassades".

Le ministère français des affaires étrangères a également mis en place un dispositif spécial pour informer les victimes et leurs familles.

2. Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN)

Le site de cet institut public suit en continu la situation des centrales nucléaires de Fukushima. Des bulletins en français sont émis plusieurs fois par jour. L'IRSN dispose d'un outil qui redevient d'actualité : une carte interactive des mesures de radioactivité sur le territoire français. Ce qui permet aux habitants des DOM TOM de suivre une éventuelle arrivée de particules radioactives.

Les mises à jour du site d'IRSN sont également disponibles sur le fil Twitter de l'institut.

3. Autorité de sûreté nucléaire (ASN)


Cette entité administrative a pour mission de contrôler la sûreté nucléaire en France. Son site diffuse également des bulletins d'information sur la situation des réacteurs nucléaires de Fukushima. Ses informations sont moins régulières, mais plus détaillées que sur le site de l'IRSN. L'ASN dispose également d'une page Twitter pour diffuser les dernières mises à jour.

4. Tepco


Le groupe japonais qui gère les centrales de Fukushima fait face à une crise d'ampleur internationale. L'évolution des travaux dans les deux sites de Fukushima (Daiichi et Daini) est décrite, de manière concise, sur le site de l'entreprise. Des communiqués en anglais sont diffusés très régulièrement (huit ont déjà été publiés pour la date du 16 mars) mais les informations données restent limitées. Certainement la source la plus proche du coeur du problème.

5. Google


La multinationale américaine a mis en place un centre de crise pour aider la population japonaise. On y trouve les informations les plus importantes pour les sinistrés : celles qui peuvent permettre de retrouver les personnes disparues.




 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle