Japan Airlines investit 10 millions de dollars dans l'avion supersonique de Boom

Japan Airlines franchit le pas. Elle est la première compagnie aérienne commerciale à investir dans la start-up américaine Boom Supersonic, à hauteur de 10 millions de dollars (8,5 millions d'euros), afin de contribuer au développement d'un avion supersonique présenté comme plus rapide, silencieux et accessible que le Concorde.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Japan Airlines investit 10 millions de dollars dans l'avion supersonique de Boom
Japan Airlines a investi 10 millions de dollars dans la start-up américaine Boom Supersonic qui développe un avion supersonique.

Japan Airlines a investi 10 millions de dollars (8,5 millions d'euros) Boom Supersonic, qui développe un avion supersonique. La start-up américaine a déjà enregistré 76 pré-commandes pour son avion de 55 places qui, assure-t-elle, reliera New York à Londres en trois heures et 15 minutes contre 7 heures actuellement.

L'appareil, qui devrait entrer en service d'ici le milieu des années 2020, est prévu pour voler à Mach 2,2 (environ 2 700 km/h), soit nettement plus de deux fois la vitesse du son et 10% plus vite que le Concorde, pionnier des vols commerciaux supersoniques dans les années 1970 et qui a cessé de voler en 2003. Par comparaison, les avions de ligne long-courrier actuels vols environ à 900 km/h.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La deuxième compagnie aérienne japonaise a pris une option pour acheter jusqu'à 20 avions à Boom Supersonic et aidera la société basée à Denver à améliorer sa conception et le confort des passagers, ont déclaré les deux entreprises mardi.

Boom Supersonic promet des prix comparables aux billets en classe affaires

Japan Airlines est la première compagnie aérienne commerciale à investir dans ce projet même si d'autres, comme Virgin Atlantic, ont placé des pré-commandes 14 ans après le dernier vol du Concorde, l'avion commercial le plus rapide au monde. Les professionnels du secteur débattent encore pour savoir si les avions supersoniques, interdits au-dessus des Etats-Unis depuis 1973, peuvent survoler les villes en raison des ondes de choc qu'ils créent.

Boom Supersonic a indiqué que l'avion, commercialisé à 200 millions de dollars, produira un bang sonique trente fois inférieur de son devancier franco-britannique, qui pâtissait également de coûts d'exploitation et d'une consommation en carburant élevés et d'une faible utilisation de ses capacités. La start-up estime que les tarifs pratiqués sur son avion seront de 75% inférieurs à ceux du Concorde et devraient être comparables au prix d'un billet en classe affaires, en raison d'un meilleur rendement énergétique.

Les américains General Electric, Honeywell International et le néerlandais TenCate Advanced Composites comptent parmi les fournisseurs de Boom. Boom a levé jusqu'à présent 51 millions de dollars auprès des sociétés de capital-risque 8VC, RRE, LightBank, Y Combinator et Caffeinated Capital, et d'investisseurs comme Sam Altman, Paul Graham et Greg McAdoo.

Pour Reuters, Ankit Ajmera à Bangalore; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS