Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Japan Airlines investit 10 millions de dollars dans l'avion supersonique de Boom

,

Publié le , mis à jour le 06/12/2017 À 07H00

Infos Reuters Japan Airlines franchit le pas. Elle est la première compagnie aérienne commerciale à investir dans la start-up américaine Boom Supersonic, à hauteur de 10 millions de dollars (8,5 millions d'euros), afin de contribuer au développement d'un avion supersonique présenté comme plus rapide, silencieux et accessible que le Concorde.

Japan Airlines investit 10 millions de dollars dans l'avion supersonique de Boom
Japan Airlines a investi 10 millions de dollars dans la start-up américaine Boom Supersonic qui développe un avion supersonique.
© boom supersonic

Japan Airlines a investi 10 millions de dollars (8,5 millions d'euros) Boom Supersonic, qui développe un avion supersonique. La start-up américaine a déjà enregistré 76 pré-commandes pour son avion de 55 places qui, assure-t-elle, reliera New York à Londres en trois heures et 15 minutes contre 7 heures actuellement.

L'appareil, qui devrait entrer en service d'ici le milieu des années 2020, est prévu pour voler à Mach 2,2 (environ 2 700 km/h), soit nettement plus de deux fois la vitesse du son et 10% plus vite que le Concorde, pionnier des vols commerciaux supersoniques dans les années 1970 et qui a cessé de voler en 2003. Par comparaison, les avions de ligne long-courrier actuels vols environ à 900 km/h.

La deuxième compagnie aérienne japonaise a pris une option pour acheter jusqu'à 20 avions à Boom Supersonic et aidera la société basée à Denver à améliorer sa conception et le confort des passagers, ont déclaré les deux entreprises mardi.

Boom Supersonic promet des prix comparables aux billets en classe affaires

Japan Airlines est la première compagnie aérienne commerciale à investir dans ce projet même si d'autres, comme Virgin Atlantic, ont placé des pré-commandes 14 ans après le dernier vol du Concorde, l'avion commercial le plus rapide au monde. Les professionnels du secteur débattent encore pour savoir si les avions supersoniques, interdits au-dessus des Etats-Unis depuis 1973, peuvent survoler les villes en raison des ondes de choc qu'ils créent.

Boom Supersonic a indiqué que l'avion, commercialisé à 200 millions de dollars, produira un bang sonique trente fois inférieur de son devancier franco-britannique, qui pâtissait également de coûts d'exploitation et d'une consommation en carburant élevés et d'une faible utilisation de ses capacités. La start-up estime que les tarifs pratiqués sur son avion seront de 75% inférieurs à ceux du Concorde et devraient être comparables au prix d'un billet en classe affaires, en raison d'un meilleur rendement énergétique.

Les américains General Electric, Honeywell International et le néerlandais TenCate Advanced Composites comptent parmi les fournisseurs de Boom. Boom a levé jusqu'à présent 51 millions de dollars auprès des sociétés de capital-risque 8VC, RRE, LightBank, Y Combinator et Caffeinated Capital, et d'investisseurs comme Sam Altman, Paul Graham et Greg McAdoo.

Pour Reuters, Ankit Ajmera à Bangalore; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

09/12/2017 - 18h02 -

Boutade de bureau d'études: "Pour les miracles, toujours prévoir un délai". Mais c'est sûr qu'avec : - une structure grandement conservée mais rationalisée aux composites, - une aile encore plus finement calculée et testée (pas évident car "les anciens" avaient fait du bon boulot) - et surtout des moteurs à la technologie moins vieille que les années '50 (le cas du Concorde, qui adaptait ces Rolls-Royce très fiables mais gloutons à des systèmes de tuyères destinées au supersonique) On "doit pouvoir faire mieux". 50 millions, c'est juste pour voir. Prévoir 50x ça pour faire voler un proto construit à l'artisanale et étudier l'industrialisation.
Répondre au commentaire

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus