Economie

Jacquet Metals assigne IMS devant la justice

Olivier James ,

Publié le

Nouvelle offensive ! Quelques jours après le lancement d’une offre d’échange hostile sur IMS, Jacquet Metals assigne son concurrent devant le Tribunal de commerce de Nanterre.

Jacquet Metals assigne IMS devant la justice

C’est une nouvelle charge de la part de Jacquet Metals dans sa tentative de prendre le contrôle de IMS, dont le chiffre d’affaires est pourtant près de six fois supérieur au sien. Le distributeur de tôles inox a annoncé avoir procédé mercredi 17 février à l’assignation de lasociété IMS devant le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine). L’objectif pour Eric Jacquet, qui détient déjà 33,19% d’IMS, est d’interdire la vente de la filiale Stappert. Une assignation qui intervient quelques jours après l’offre publique d’échange hostile qualifiée « d’inacceptable » par les dirigeants d’IMS.

 

« Le président du directoire d’IMS, Jean-Yves Bouffault, veut démanteler la société, assure Eric Jacquet. La vente de Stappert vise à désendetter IMS. » Mais c’est une aberration pour le patron de Jacquet Metals dont le projet industriel initié début 2009 consiste à concentrer les activités des deux groupes sur trois lignes d’aciers spéciaux : inox, mécanique et abrasion. « Dans une telle situation, il faut vendre ce qui n’est pas stratégique », continue Eric Jacquet. Et donc conserver Stappert dans le giron d’IMS.

 

Mais que propose Eric Jacquet pour éviter cette vente tout en améliorant la situation financière de d’IMS ? La vente des actifs d’IMS qui ne font pas partis des trois lignes définies. « Cela permettrait de récupérer 90 millions d’euros », chiffre Eric Jacquet. Ce dernier prévoit également un plan d’économies drastiques, incluant une diminution des frais de structures. « L’économie s’élèverait à 60 millions d’euros par an. » Il veut, enfin, appliqué le business model de Jacquet Metals à IMS , en particulier pour les achats. « Il faut centraliser la négociation des prix avec les producteurs », préconise Eric jacquet. Sur la vente de Stappert comme sur l’ensemble du projet d’Eric Jacquet, ce sont les actionnaires d’IMS qui devront se prononcer dans les prochaines semaines.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte