«J’ai l’impression d’aider la société», estime Guillaume Rozier, le fondateur de CovidTracker

Encore étudiant il y a un an, aujourd’hui consultant en science des données, le fondateur de CovidTracker et ViteMaDose Guillaume Rozier revient sur ces mois qui ont fait de lui l’une des figures de la lutte contre le Covid-19. Il répond aux questions de notre journaliste et de deux étudiants-ingénieurs de son école, Télécom Nancy.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

«J’ai l’impression d’aider la société», estime Guillaume Rozier, le fondateur de CovidTracker
Encore étudiant il y a un an, aujourd’hui consultant en science des données, Guillaume Rozier a lancé CovidTracker et ViteMaDose.

L'Usine Nouvelle. - Il y a à peine deux ans, vous étiez dans la situation d’Héloïse et de Quentin, les deux élèves ingénieurs de Télécom Nancy qui vous interviewent aujourd’hui. Comment imaginiez-vous votre avenir ?

Guillaume Rozier. - Évidemment, je n’imaginais pas ce qui allait se passer. À Télécom Nancy, je ne savais pas quelle spécialité choisir. À la fin de ma classe préparatoire, j’avais mis les écoles du numérique en premier sur ma liste, sans être persuadé que c’était ma vocation. Une fois à Télécom Nancy, le domaine m’a plu, mais je ne savais pas si j’allais travailler dans le big data, la cybersécurité ou la programmation. J’étais loin d'imaginer la crise sanitaire.

Quentin Roussey : Comment avez-vous choisi votre spécialité à l’école ?

Deux domaines m’intéressaient. La cybersécurité et le big data, spécialité que j’ai finalement choisie. En discutant avec des professeurs et en étudiant du contenu des formations, j’ai pris conscience du fait que l’on collecte énormément de données. Il y a des systèmes d’information dans toutes les entreprises, de la boulangerie du coin à la grande industrie. Mais une fois collectées, une partie de ces masses de données dorment dans un coin, alors que leur exploitation pourrait être hyper intéressante.

Héloïse Suat : Quelles sont les compétences que vous avez acquises à Télécom Nancy dont vous vous servez aujourd’hui ?

Il y a évidemment des compétences techniques. Aujourd’hui, la mise à jour de CovidTracker est complètement automatisée grâce à des algorithmes que j’ai appris à construire à Télécom Nancy. La formation m’a surtout appris à apprendre. Très concrètement, c’est rarement utile de connaître un langage de programmation de A à Z. En revanche, étudier plusieurs langages m’a permis de développer certains réflexes. Quand j’ai dû créer le site internet de Covid­Tracker, je n’avais pas de compétences en développement web, ce n’était pas mon cursus, mais ces réflexes m’ont aidé. Pendant ma formation, j’ai adoré m’investir dans les clubs et associations. J’étais membre du bureau des étudiants (BDE), de la junior entreprise, j’ai cofondé le Club Cooking. J’ai appris énormément de choses humainement, techniquement et administrativement, car c’est une vraie démarche entrepreneuriale de faire un projet de A à Z. Je pense que ça a beaucoup participé à faire ce que je suis aujourd’hui et donc ce que j’ai fait ces derniers mois.

Q. R. : Qu’avez-vous retenu de votre semestre d’échange à Virginia Tech, aux États-Unis ?

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement