Quotidien des Usines

Iveco ferme 5 sites dont celui de Chambéry

, , ,

Publié le

L’entreprise de véhicules utilitaires, filiale de Fiat Industrial, veut regrouper ses activités sur un site en Allemagne.

Iveco ferme 5 sites dont celui de Chambéry © Iveco Magirus Camiva

Le directeur général de la firme Alfredo Altavilla a annoncé le 1er juillet que l’entreprise allait fermer cinq de ses usines en Europe avant la fin de l’année, selon l’agence Ansa. Sont concernés les sites allemands de Weisweill et d'Ulm, les usines autrichiennes de Graz et Goerlitz et le site français de Chambéry. Cette décision va donc toucher quelque 1 075 salariés du groupe.

"Ce sont des fermetures douloureuses mais elles servent à renforcer l'entreprise dans son ensemble. Nous n'avons en revanche pas coupé dans les investissements. Quand les marchés repartiront, nous serons prêts", a indiqué le directeur. Il a précisé que sur le site d’Ulm, un pôle d’excellence allait être mis en place pour les véhicules anti-incendie.

Cette annonce fait suite à la révélation par la filiale d’Iveco Camiva mi-mai de la fermeture de l’usine de Saint-Alban-en-Leysse (Savoie) avec quelque 171 salariés qui se sont vus proposer des reclassements.

Camiva, implanté depuis 1971 près de Chambéry, est spécialisé dans la construction de véhicules de secours et de protections.

Au premier trimestre 2012, Fiat Industrial a enregistré un bond (93%) de son bénéfice net qui s'établit à 207 millions d'euros, contre 114 millions au premier trimestre 2011.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte