Iter : "Il faut relativiser le problème des fissures"

Dans une lettre de suite d’inspection, l’Autorité de sûreté nucléaire révèle l'existence de fissures microscopiques dans le béton des murs de soutènement d’Iter. Quelles conséquences pour le projet de recherche sur la fusion nucléaire actuellement en cours de construction à Cadarache (Bouches-du-Rhône) ? Joëlle Elbez-Uzan, chef du bureau de sûreté nucléaire d’Iter Organization répond à L’Usine Nouvelle.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Iter :

L’Usine Nouvelle - Les fissures découvertes dans le béton de la fosse du tokamak auront-elles des conséquences sur la poursuite des travaux ?
Joëlle Elbez-Uzan - Il faut relativiser ce problème de fissures. Elles sont vraiment mineures. La fissuration du béton est un phénomène intrinsèque au matériau. Cela arrive systématiquement. Mais lorsqu’elles apparaissent, il faut les constater, les mesurer et les traiter éventuellement suivant leur largeur. Sur le chantier d’Iter, elles sont inférieures à 0,5 mm. Cela ne remet absolument pas en cause la durabilité de l’ouvrage. Il n’y pas d’impact non plus sur le plan de la sûreté.

Tout le problème réside dans le fait que nous sommes dans une installation nucléaire, il faut donc respecter les procédures à appliquer. Des règles sont édictées dans l’arrêté qualité de 1984 relatif à ces installations, notamment concernant les détections de non-conformité. C’est la raison pour laquelle il faut être très rigoureux avec ces procédures. Et il est indispensable de définir des actions correctives, des traitements qui soient adaptés à l’importance de la fissure.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

C’est d’ailleurs l’organisation relative à la gestion des non-conformités qu’épingle l’ASN…
Ce mode de gestion n’est pas remis en question à l’intérieur d’Iter Organization, mais il vise plutôt le sous-traitant (GTM ndlr). Iter Organization a d’ailleurs ouvert une fiche de non-conformité alors que c’était à l’entreprise de l’ouvrir. Mais elle a considéré que cela ne faisait pas partie de son contrat. C’est donc une erreur que GTM assume complètement car cela ne faisait pas partie de ses exigences contractuelles. Mais tout cela a été rectifié.

Quelles mesures a pris Iter Organization ?
Désormais la condition pour que continue ce projet est qu'il suive nos directives. Les contrats vont subir des avenants pour les opérations futures. Elles comprendront la spécification claire des exigences de sûreté. Elles deviennent donc des exigences contractuelles avec des objectifs de qualité associés. Si la société ne respecte pas ces exigences, il y aura des pénalités associées.

Le mur de soutènement est terminé, les fissures ne nécessitent pas d’alerter l’exploitant nucléaire, encore moins l’ASN. Rien qui ne retarde donc la prochaine étape, le coulage du radier supérieur. Elle devrait se dérouler en début d’année prochaine. Nous avons tiré les leçons de cette expérience afin de s’en servir dans le reste de la cinématique des travaux.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS