L'Usine Energie

Iter : Cofely décroche un contrat de 530 millions d'euros

, , ,

Publié le

Le spécialiste des services énergétiques Cofely, appartenant au groupe GDF Suez, a remporté un contrat de 530 millions d'euros dans le cadre du futur site Iter de recherche sur la fusion nucléaire situé à Cadarache (Bouches-du-Rhône). Le contrat porte sur la conception, la réalisation et la maintenance des installations climatiques, électriques et mécaniques de 13 bâtiments, dont le complexe Tokamak.

Iter : Cofely décroche un contrat de 530 millions d'euros

Le consortium mené par Cofely a remporté un contrat de 530 millions d'euros pour concevoir et piloter plusieurs installations du futur site Iter de recherche sur la fusion nucléaire, a indiqué ce mardi 29 octobre GDF Suez, maison-mère de ce spécialiste des services énergétiques.

"Le contrat porte sur la conception, la réalisation et la maintenance des installations climatiques, électriques et mécaniques de 13 bâtiments, dont le complexe Tokamak, qui abritera le réacteur lui-même. Les systèmes d’instrumentation et de contrôle, les réseaux des fluides, la détection et la protection contre les incendies et le contrôle-commande sont également inclus.", explique GDF Suez dans son communiqué.

"Prendre part au plus grand projet international de recherche sur l’énergie de fusion est une véritable fierté. Ce contrat symbolise la complémentarité de nos expertises et notre capacité à nous positionner en première ligne comme concepteur au sein de projets qui comptent parmi les plus complexes du moment", a commenté Guy Lacroix, directeur général délégué de GDF SUEZ Energie Services.

Des embauches pour assurer la réalisation du contrat

Ce contrat est l'un des plus gros jamais attribué depuis le début du chantier sur le site de Cadarache (Bouches-du-Rhône). Le consortium qui l'a remporté comprend trois entités du groupe Cofely (Cofely Axima, Cofely Endel, Cofely Ineo) et l'entreprise d'ingénierie allemande M+W Group. Le chantier doit démarrer en septembre 2014 et à son pic, en 2016, il mobilisera 450 personnes.

"Si le recours aux salariés des quatre entreprises du consortium sera privilégié, il ne suffira pas à répondre aux besoins. Une vague importante de recrutements, d’une centaine de personnes environ, est donc prévue pour la réalisation de ce contrat", précise GDF Suez.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte