Iten industrialise la production de ses microbatteries à Dardilly

Iten a investi une dizaine de millions d’euros dans sa première unité de production à Dardilly, près de Lyon (Rhône). Sa capacité devrait quintupler d’ici 2020.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Iten industrialise la production de ses microbatteries à Dardilly
Iten a conçu une microbatterie révolutionnaire qui permet de décupler la capacité de stockage.

Sept ans après sa création, le fabricant de microbatteries li-ion à l’état solide Iten (anciennement I-Ten) accélère. Il inaugure le 6 décembre sa première unité de production à Dardilly, près de Lyon (Rhône). Un investissement d’une dizaine de millions d’euros. "Ce site peut produire jusqu’à 10 millions de composants par an dans un premier temps, avec la possibilité de multiplier cette production par cinq d’ici quelques mois", explique Fabien Gaben, fondateur et patron de la société lyonnaise. Une capacité encore modeste au regard d’un marché estimé à 3 milliards de composants par an.

Cette ligne de production a été développée en interne et sera réellement opérationnelle début janvier 2019. La fabrication des équipements et machines spéciales qui la constituent a été sous-traitée "pour 80 % auprès d’entreprises françaises", précise Fabien Gaben. Iten prévoit de doubler ses effectifs dans les dix-huit mois. L’entreprise emploie aujourd’hui 20 personnes dont la moitié en recherche-développement. Son chiffre d’affaires devrait décoller en 2020.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"En phase de test et de validation chez six à sept partenaires privilégiés", ses microbatteries devraient se démultiplier après 2022 dans l’industrie électronique mondiale, Iten n’ayant pas à ce jour de "réel concurrent". "Personne n’a atteint notre niveau de performance", observe Fabien Gaben. Iten a conçu une microbatterie révolutionnaire, solide et rechargeable, qui grâce à sa structure tridimensionnelle, formée de multicouches en céramique, permet de décupler la capacité de stockage. Ces microbatteries qui combinent une très forte densité d’énergie à une très forte densité de puissance, entre 20 microAh et 500 microAh, peuvent être rechargeables en une minute. Elles peuvent être utilisées pour des cartes à puce qui intègrent des fonctions biométriques, pour des horlogeries internes, des capteurs autonomes et des dispositifs médicaux.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS